•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : des personnes âgées inquiètes au Nouveau-Brunswick

Doreen Vickers, 83 ans, s'apprête à recevoir le vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, le 14 janvier 2021 à Widnes, en Grande-Bretagne.

Les personnes de 85 ans et plus qui ne résident pas dans un foyer de soins seront invitées à se faire vacciner à compter du milieu ou de la fin de mars, selon le gouvernement.

Photo : Reuters / Jason Cairnduff

Radio-Canada

La santé publique au Nouveau-Brunswick promet que personne ne sera laissé de côté durant sa campagne de vaccination contre la COVID-19, même si le gouvernement ne révèle qu’au compte-gouttes les informations sur sa stratégie.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les personnes de 85 ans qui ne résident pas dans un foyer de soins seront invitées à se faire vacciner à compter du milieu ou de la fin de mars , a indiqué jeudi dans un communiqué Shawn Berry, un responsable des communications au bureau du premier ministre.

Sur le portail Internet gouvernemental (Nouvelle fenêtre), on annonce que la marche à suivre pour s’inscrire et recevoir ce vaccin ne sera communiquée qu’à la mi-mars.

Cela ne laisserait donc qu’environ deux semaines au gouvernement pour respecter son échéance et vacciner toutes ces personnes.

Incertitude pour les personnes âgées

Selon Marcel Larocque, le président de l’Association des aînés francophones du Nouveau-Brunswick, ce flou cause de l’inquiétude chez beaucoup de personnes âgées.

Il se demande si certaines personnes seront informées et craint qu’elles ne ratent leur chance d’être vaccinées.

Marcel Larocque en entrevue par webcam.

Marcel Larocque, le président de l’Association des aînés francophones du Nouveau-Brunswick, en entrevue le 25 février 2021.

Photo : Radio-Canada

Ils sont beaucoup inquiets, à savoir : comment est-ce que je vais être appelé? Est-ce que je dois faire des contacts moi-même? Je n’ai pas nécessairement Internet, je n’ai pas nécessairement le moyen de le faire, explique-t-il.

Certains ont des familles, des gens dans leur entourage, poursuit M. Larocque. D’autres sont seuls. Ils n’ont pas ces moyens-là. Ça, ça les inquiète beaucoup.

D’être informés à la dernière minute, comme semble être l’intention du gouvernement, crée une anxiété supplémentaire chez ces personnes, ajoute-t-il : Quand vais-je être appelé et comment ça va se produire. Est-ce que je pourrai m’y rendre facilement? Est-ce que ça va être loin?

La santé publique explique qu’elle veut compléter la vaccination des résidents des foyers de soins en premier lieu. Cela devrait être fait d’ici le 14 mars, selon le gouvernement, et ce n'est qu'à ce moment qu'on ouvrira des cliniques pour les 85 ans et plus qui ne vivent pas dans un établissement de soins.

Jennifer Russell en entrevue par webcam.

La docteure Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, en entrevue le 25 février 2021.

Photo : Radio-Canada

La docteure Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, assure que personne ne sera oublié.

Il n’y a aucune personne qui va être manquée, on ne va pas oublier des gens, a-t-elle affirmé jeudi dans un entretien au Téléjournal Acadie.

Même les associations professionnelles dont les membres participeront à la vaccination ont très peu d’informations jusqu’à maintenant.

Nous n'avons pas de rôle prévu dans le plan de vaccination, écrit Jennifer Whitehead, agente de communications à l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick.

Cependant, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a demandé à cette association de l'aider à recruter des infirmières pour la campagne de vaccination .

La médecin hygiéniste en chef, Jennifer Russell, demande à la population de patienter encore un peu et promet que les deux réseaux de santé auront bientôt tous les détails. 

Vitalité et Horizon ont des informations qu'ils vont partager avec les gens au fur et à mesure que c'est leur tour. Tous les plans sont mis en place, mais donner l'information [...] ça va arriver sous peu, a dit la Dre Russell.

D’après le reportage de Marie-Ève Brassard et avec des renseignements de Karine Godin

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.