•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Onde de Choc en primeur sur la scène de la nouvelle école francophone de Whitehorse

Une des artistes en spectacle.

Onde de Choc 2021 inaugure la scène du nouveau Centre scolaire secondaire communautaire Paul-Émile Mercier.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

La communauté franco-yukonnaise occupe pour la première fois la salle du Centre scolaire secondaire communautaire Paul-Émile Mercier pour le l'événement artistique annuel Onde de Choc. Cette année, une dizaine d'artistes participent à la prestation qui sera présentée en deux temps, jeudi et vendredi.

Sous les thèmes Clair de lune et Soleil levant, le public est invité à s’interroger sur le renouveau en temps de pandémie, qui comme la noirceur de l’hiver, semble s’éterniser.

Virginie Hamel, gestionnaire des arts et de la culture à l’Association franco-yukonnaise (AFY) et coordinatrice du spectacle, rappelle qu’à la base, Onde de choc a été créé il y a huit ans pour permettre aux artistes d’innover.

[Le spectacle] donne la possibilité d’oser, d’aller plus loin dans ce qu’ils veulent présenter. De la même manière, poursuit-elle, la nouvelle salle donne aussi l'occasion d'expérimenter.

C’est une nouvelle formule au CSSC Mercier, une plus petite salle, comme une boîte noire qu’on ouvre à un public limité, mais aussi en [diffusion en direct]. Donc notre défi c’est de positionner le public avec l'équipe technique, explique Virginie Hamel.

Deux musiciennes sur scène.

Une dizaine d'artistes participent à la prestation qui est offerte en deux temps, le 25 et 26 février 2021.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Parmi les artistes, Lorène Charmetant qui profite de l’événement avec sa comparse Malorie Gendreau pour présenter un tout nouveau numéro multidisciplinaire qui allie musique, danse et arts du cirque.

En fait on se disait que la plateforme la plus adaptée et idéale pour présenter pour la première fois cette performance-là c’était Onde de choc et, en effet, on a de la chance de pouvoir y participer, affirme Lorène Charmetant.

Elle se réjouit aussi de faire partie d’un moment historique, en participant à l'inauguration de la salle de spectacle conçue et financée dans le but d’accueillir des événements communautaires du genre.

Un musicien sur scène.

Le nombre de spectateurs a été réduit pour respecter les règles sanitaires en place et les artistes devront également s'ajuster, bien qu'ils pourront retirer leur masque pendant leur performance.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

On sent que c’est un peu nouveau pour tout le monde, que les choses s’organisent, que, voilà, c’est l’occasion de briser la glace dans cet endroit-là. Elle souligne que la salle saura certainement inspirer la jeunesse dans leur développement artistique.

Virginie Hamel note combien la dynamique du spectacle est transgénérationnelle cette année alors que les deux soirées seront animées, par vidéo, par les jeunes Franco-Yukonnais Ulysse Girard et Benjamin Déziel.

C’est intéressant d’avoir des artistes plus jeunes qui présentent des artistes qui sont plus avancés dans leur carrière et je trouve que la dynamique est très intéressante de les avoir avec nous en vidéo, donc qui nous parlent à travers la technologie, conclus la responsable.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !