•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des températures de stockage plus flexibles pour le vaccin Pfizer aux États-Unis

Un écran sur la porte du congélateur indique -80 degrés.

Un congélateur réservé à la conservation des échantillons du vaccin Pfizer à -80 degrés Celsius.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Agence France-Presse

Le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) a autorisé jeudi le stockage du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech à des températures de congélateurs, plus élevées que celles jusqu'ici autorisées, ce qui facilitera sa distribution.

La FDA autorise que les doses congelées et non diluées du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 soient transportées et conservées aux températures conventionnelles couramment utilisées pour les congélateurs pharmaceutiques pour une période allant jusqu'à deux semaines, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Cela constitue une solution de rechange au stockage favorisé des doses non diluées à une température ultrabasse comprise entre -80 °C et -60 °C, a-t-elle précisé.

Pfizer et BioNTech avaient annoncé vendredi avoir formulé cette demande auprès des autorités sanitaires américaines.

Elles avaient déclaré avoir fourni des données démontrant la stabilité du vaccin quand il est stocké entre -25 et -15 °C, soit la température de congélateurs médicaux courants.

Selon la demande des deux entreprises, cette durée devait s'ajouter à la possibilité de conserver le produit dans un réfrigérateur normal (entre 2 et 8 °C) pendant cinq jours.

Cette autorisation par la FDA est importante et permet aux doses d'être transportées et conservées dans des conditions plus flexibles, a déclaré Peter Marks, directeur du Centre de contrôle et de recherche biologique de la FDA, cité dans le communiqué.

Cette température alternative aidera à alléger la charge que constitue la nécessité de procurer des équipements de conservation ultrafroide aux lieux de vaccination, et elle devrait aider à acheminer des vaccins vers plus de sites, a-t-il ajouté.

Un autre vaccin basé sur la technologie de l'ARN messager, celui de Moderna, peut quant à lui être conservé six mois à -20 °C et rester stable au réfrigérateur classique pour une période de 30 jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !