•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’administration Biden a déjà atteint la moitié de son objectif de vaccination

Joe Biden, au micro, s'adresse aux journalistes, devant un drapeau américain et un énorme panneau sur lequel on peut lire: «50 millions – Vaccination contre la COVID ».

Accompagné de la vice-présidente Kamala Harris et du Dr Anthony Fauci, Joe Biden a souligné le cap atteint lors d'un événement organisé à la Maison-Blanche, au cours duquel plusieurs Américains ont été vaccinés.

Photo : Associated Press / Evan Vucci

Agence France-Presse

Les États-Unis sont « en avance de plusieurs semaines » sur le programme de vaccination contre la COVID-19, s'est félicité jeudi Joe Biden, qui avait promis 100 millions de doses administrées en 100 jours.

Je suis là aujourd'hui pour dire que nous sommes à mi-chemin, avec 50 millions de doses en seulement 37 jours depuis que je suis devenu président, a-t-il déclaré. C'est une avance de plusieurs semaines.

Nous allons dans la bonne direction malgré le bazar dont nous avons hérité de la part de la précédente administration, a-t-il ajouté à propos du gouvernement de Donald Trump.

Pour autant, ce n'est pas le moment de baisser la garde, a-t-il averti, demandant aux Américains de continuer à respecter les gestes barrières.

Deux vaccins sont actuellement autorisés aux États-Unis : ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna. Chacun a promis de livrer 300 millions de doses avant la fin du mois de juillet, soit de quoi vacciner la quasi-totalité de la population américaine.

Un troisième vaccin, celui de Johnson & Johnson – qui ne nécessite qu'une dose –, devrait très prochainement venir encore renforcer l'effort. Un comité consultatif du Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) doit se réunir vendredi en urgence pour examiner son autorisation, qui pourrait survenir dès la fin de la semaine.

L'entreprise américaine s'est engagée à acheminer 100 millions de doses aux États-Unis avant la fin du mois de juin.

Si la FDA approuve l'autorisation de ce vaccin, nous avons un dispositif pour le distribuer aussi rapidement que Johnson & Johnson peut suivre, a-t-il déclaré.

Nous allons faire des progrès encore plus rapides concernant les vaccins en général en mars, a-t-il par ailleurs ajouté, précisant qu'il donnerait plus de détails à ce sujet après l'annonce de la décision de la FDA.

Joe Biden a promis qu'il s'exprimerait de nouveau sur la situation de l'épidémie et de la campagne de vaccination à chaque nouveau palier de 50 millions de doses inoculées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !