•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : Denis Coderre assure n'avoir reçu aucun traitement de faveur

Le ministre Christian Dubé affirme aussi que l'ex-maire n'a pas eu de passe-droit pour faire vacciner sa mère.

M. Coderre en entrevue à la télévision.

L'ex-maire de Montréal Denis Coderre s'est-il mis les pieds dans les plats?

Photo : La production est encore jeune inc. / Karine Dufour

Un tweet de l'ancien maire de Montréal Denis Coderre laissant entendre que l'équipe du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, l'aurait aidé à prendre un rendez-vous pour faire vacciner sa mère contre la COVID-19 a fortement fait réagir, jeudi. Les deux principaux intéressés nient toutefois qu'il y a eu « favoritisme ».

C'est Denis Coderre lui-même qui a provoqué la controverse en remerciant avec courtoisie le ministre Dubé en début d'après-midi dans un message qui n'est pas passé inaperçu.

Je tiens à saluer le ministre [...] et son équipe (notamment Sarah-Maude) ce matin, a-t-il écrit sur Twitter. Il y avait problème informatique pour prendre rendez-vous pour la vaccination de mes parents et ils ont réglé la situation en moins de deux.

Bravo et Merci Christian, a-t-il ajouté, greffant à son gazouillis le mot-clé #UnMinistreASonAffaire.

La twittosphère s'enflamme

Or ces remerciements semblent avoir été interprétés comme un traitement de faveur ou du copinage par de nombreux internautes, qui ne se sont pas retenus de le lui faire savoir sur le même réseau social.

Et si c’était Raoul Dumont d’Amos, est-ce que le problème aurait été réglé aussi rapidement? demande l'un d'eux. Un chum, c't'un chum, rétorque un autre.

La polémique a même rebondi en conférence de presse lorsqu'un journaliste du quotidien Montreal Gazette a demandé au ministre Dubé si l'ex-maire de Montréal, qui entretient toujours le flou sur son retour en politique municipale, avait eu accès à un passe-droit.

Il n'y a pas du tout de favoritisme, a assuré M. Dubé en anglais, ajoutant avoir reçu en matinée de nombreux appels au sujet du lancement de l'opération de prise de rendez-vous pour recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Christian Dubé affirme avoir répondu à tous ceux qui lui ont envoyé des textos ou qui ont contacté son équipe que la procédure était la même pour tout le monde.

Cela dit, nous sommes agiles, a ajouté le ministre, et nous répondons aux questions très rapidement, donc s'il y a des changements à faire, nous les ferons, et pour quiconque demandera ces changements.

Il était impossible de s'enregistrer, explique Coderre

Quant au principal intéressé, il a déclaré en fin de journée – encore sur Twitter – qu'il n'avait reçu aucun traitement de faveur.

J’ai simplement levé un drapeau suite au problème informatique et remercié comme il se doit ceux qu’ils l’ont réglé, a expliqué Denis Coderre. Car il était impossible d’entrer les heures de rendez-nous, donc impossibilité de s’enregistrer, a-t-il précisé.

L'ex-maire de Montréal n'a pas supprimé son premier tweet, qui était toujours en ligne au moment d'écrire ces lignes, jeudi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !