•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : le système de prise de rendez-vous connaît des ratés en Outaouais

Des centaines de chaises sont alignées dans une vaste salle de conférence.

La salle d'attente du centre de vaccination du Palais des congrès de Gatineau (archives)

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Radio-Canada

La prise de rendez-vous pour le début de la vaccination de masse contre la COVID-19, en Outaouais, a été laborieuse pour certains, jeudi matin.

Un problème technique a temporairement empêché certains usagers de s'inscrire tôt en matinée.

Nous avons connu un fort taux d'appels pour la prise de rendez-vous ce matin, ce qui a occasionné des problèmes techniques. Tout était réglé en fin d'avant-midi. Plusieurs personnes âgées de 85 ans et plus ont pu prendre leur rendez-vous, ainsi que leur accompagnateur et proche aidant, a indiqué le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais.

Gisèle Bisson attend avec impatience de recevoir son vaccin contre la COVID-19. Jeudi matin, à la première heure, elle s’est assise devant son écran d’ordinateur dans le but de prendre un rendez-vous pour se faire vacciner. Mais elle a été incapable de s'inscrire du premier coup.

Une personne aînée se laisse prendre en photo, à l'intérieur.

Gisèle Bisson a dû s'y prendre à plusieurs fois, jeudi, afin d'obtenir son rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19, en Outaouais.

Photo : Jérémie Bergeron

C’est après plusieurs essais que Gisèle Bisson est venue à bout d’obtenir son précieux rendez-vous.

Je pense qu’il faudrait que les gens qui ne vont pas régulièrement sur l’ordinateur aient quelqu’un avec eux. Ayez quelqu’un avec vous, soit un de vos enfants ou petits-enfants qui va vous aider, parce que ça peut être un petit peu compliqué, croit Mme Bisson.

Rendez-vous pris en 20 minutes

Gisèle Bisson sera parmi les premiers à recevoir le vaccin contre la COVID-19.

La campagne de vaccination de masse débutera le 10 mars, au Palais des congrès de Gatineau, et le lendemain dans les cinq autres cliniques de vaccination dans la région pour les personnes âgées de 85 ans et plus.

Pour Huguette Lacelle, l'exercice s'est déroulé plus rondement.

Carte d’assurance maladie d’une main, téléphone de l’autre, Mme Lacelle a facilement réussi à décrocher un rendez-vous pour son époux, jeudi matin.

Ça s’est très bien passé. J’étais même surprise [...] Je n’ai pas de commentaire négatif à faire. C’est seulement positif, dit-elle.

Mme Lacelle raconte avoir eu vent de pépins techniques sur la plate-forme en ligne de prise de rendez-vous en matinée. C’est la raison pour laquelle elle a choisi de tenter le coup directement avec une réservation par téléphone.

En 20 minutes, c’était réglé, dit-elle. Son mari avait son rendez-vous de fixé pour le 19 mars prochain, à la clinique de vaccination du centre communautaire de Buckingham.

J’avais le numéro ici, j’ai appelé. On m’a répondu en me disant d’attendre, qu’on allait me servir. J’ai attendu dix minutes avant qu’on prenne la ligne et qu’on me demande si je voulais qu’on me rappelle [plutôt que d’attendre au téléphone]. J’ai dit oui. Ça a pris un autre dix minutes et on m’a donné le rendez-vous, raconte Mme Lacelle.

La technologie est un défi pour les aînés, dit la FADOQ

Pauline LeBlanc, présidente de la Fédération de l'Âge d'Or du Québec (FADOQ) en Outaouais admet que pour certains de ses membres, naviguer avec les nouvelles technologies représente un défi.

Une personne âgée navigue sur internet.

Après quelques tentatives ratées, Gisèle Bisson a pris rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19, en Outaouais.

Photo : Jérémie Bergeron

Les gens dans cette tranche d’âge ne sont pas tous équipés technologiquement, et même appeler, c’est déjà un grand pas pour eux. J’espère qu’il y a des gens dans leur entourage qui vont les aider et les guider, parce que ce n’est pas évident à cet âge, dit-elle en précisant qu’il y a tout autant de ses membres qui sont maintenant très habiles avec la tablette.

La présidente de la FADOQ de l’Outaouais a déclaré ne pas avoir reçu de plainte formelle de la part de membres incapables de prendre un rendez-vous pour la vaccination, jeudi.

Au moment d’écrire ces lignes, le CISSS de l’Outaouais ne pouvait fournir de données quant au nombre de personnes qui ont pris un rendez-vous lors la première journée des inscriptions de masse pour les aînés autonomes de 85 ans et plus.

En point de presse, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a indiqué qu'à midi, jeudi, 70 000 rendez-vous avaient été pris à l’échelle de la province.

Avec les informations de Jérémie Bergeron, Laurie Trudel et Samuel Blais-Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !