•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shawinigan, plus populaire que jamais

Jeune femme souriante devant une rivière l'hiver.

Bella Bolduc est revenue s'établir en Mauricie l'été dernier et son choix s'est porté sur Shawinigan.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Shawinigan connaît une croissance de sa population que les statisticiens n’avaient pas vue venir. Alors que la municipalité prévoyait une baisse de 4000 habitants au cours des cinq dernières années, c’est plutôt 1000 personnes de plus qui se sont installées dans la ville de l’énergie depuis 2017. Shawinigan frôle aujourd’hui les 50 000 habitants.

On voit un peu le résultat de la diversification économique qui a été mise en oeuvre dans les dernières années. De voir qu’au lieu qu’on ait une pente descendante dans la démographie, elle devient ascendante, c’est super intéressant. Ce sont des indicateurs très forts pour nous dire qu’on est sur la bonne voie, affirme David Marcouiller, responsable de l’attractivité économique à la Ville de Shawinigan.

Depuis trois ans, la ville de Shawinigan multiplie les efforts pour recruter des candidats à l’international afin de combler les besoins de main-d'œuvre des entreprises sur son territoire.

David Marcouiller a été présent deux années consécutives à Paris lors des Journées du Québec à Paris. Si la pandémie ne l’en avait pas empêché, il y serait retourné une troisième année en plus d’aller recruter à Madagascar et à l’île Maurice.

Chaque événement est adapté à des secteurs de l’emploi spécifiques. À Paris, on retrouve beaucoup de gens plus techniciens, plus spécialisés en ingénierie. Tandis que quand on va dans des secteurs comme l’île Maurice ou Madagascar, on va retrouver davantage des éléments au niveau de la restauration, au niveau des préposés aux bénéficiaires, au niveau des soins à la personne, explique David Marcouiller.

Selon lui, le dynamisme économique de la ville et son milieu de vie intéressant font de Shawinigan une ville attrayante pour les travailleurs. C’est d’offrir un milieu de vie complet sans nécessairement être dans la grande ville, ajoute-t-il.

Retour aux sources

2020 a été marquée par une augmentation des ventes résidentielles sur son territoire et par l’arrivée de nouveaux résidents venus d’autres villes au pays. C’est le cas de Bella Bolduc qui est native de la Mauricie. Après avoir passé quelques années à Montréal, elle a choisi de revenir dans la région, une décision consolidée par la pandémie.

Si elle a d’abord cherché un logement à Trois-Rivières, ce sont les prix des loyers à Shawinigan qui l’ont finalement convaincue. J’ai vu une annonce et sans raison particulière, je suis vraiment tombée amoureuse de cet appartement-là, que j’ai loué à distance, pendant la pandémie, sans l’avoir visité, raconte Bella Bolduc en précisant qu’elle a l’intention de renouveler son bail.

La proximité avec la nature et les nombreux parcs ont confirmé son choix. Elle assure ne pas avoir l’intention de retourner à Montréal une fois que la métropole aura retrouvé ses charmes hors pandémie. La jeune femme estime que la ville, ses activités et ses amis demeurent accessibles.

Avec les informations d'Élyse Allard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !