•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un musée régional en l’Outaouais coûterait 29 millions de dollars

Un tableau du peintre Jean Dallaire.

Le peintre Jean Dallaire est un artiste important originaire de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Radio-Canada

Le projet n’est pas pour demain, mais un pas de plus a été franchi dans la création d’un Musée régional de l’Outaouais avec le dévoilement, jeudi, d’une étude de faisabilité pour l’institution qui prévoit mettre de l’avant le patrimoine de la région.

Selon le document, des investissements de 28 750 000 $ seront nécessaires pour compléter le projet. Un montant qui est appelé à être réévalué lorsque le projet sera plus avancé.

Selon le directeur général du Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais, la région est une des seules au Québec à ne pas avoir un musée régional.

On se rend compte que l’Outaouais a un certain retard à rattraper en termes d’infrastructure muséale, explique Louis-Antoine Blanchette. Il ne faut pas confondre avec les musées nationaux, qu’on a en grand nombre dans la région, qui mettent en valeur la culture et l’histoire du Canada, d’un océan à l’autre.

L’absence actuelle de financement fragilise le milieu et il y a des collections qui pourraient se perdre à moyen ou à long terme.

Une citation de :Louis-Antoine Blanchette, directeur général du Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais

L’étude de faisabilité prévoit que l'institution serait basée à Gatineau et inclurait une réserve régionale qui pourrait accueillir les collections et artéfacts des organismes de protection du patrimoine de partout en Outaouais, un besoin cité par ceux-ci lorsque consultés par la firme CULTURA dans la dernière année.

Quatre sites sont étudiés, en fonction de leur proximité au centre-ville et aux transports en commun, pour bâtir le musée d’environ 8650 mètres carrés, dont environ 4900 mètres consacrés à l’entreposage et la conservation.

Les quatre sites à l’étude :

  1. Le monastère des Servantes de Jésus-Marie du 210 rue Laurier
  2. L’ancienne usine E.B. Eddy, située dans le projet Zibi
  3. Des terrains près du cimetière Saint-James et de l’UQO, sur le boulevard Alexandre-Taché
  4. Pôle Montcalm au centre-ville

Avant de solliciter des partenaires financiers, tant gouvernementaux que privés, les instigateurs du projet veulent créer un incubateur de projet, une entité qui va porter la mission muséale, qui va présenter les premières activités de diffusion sous le nom Musée régional de l’Outaouais, détaille Louis-Antoine Blanchette.

Étude de faisabilité du projet de Musée régional de l’Outaouais by Radio-Canada on Scribd

Il souligne qu’il s’agit de la procédure proposée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, dans l’objectif éventuel d’obtenir une accréditation à moyen terme.

C’est une façon d’être réaliste aussi et de ne pas arriver en disant: "On n’avait rien, maintenant voici un projet de 30 ou 40 millions". On va le construire brique par brique. On va le faire vivre et on va s’assurer de respecter les critères qui nous sont dictés par le ministère, poursuit M. Blanchette, qui ne donne pas d’échéancier sur le moment auquel l’inauguration du Musée régional de l’Outaouais est prévue.

Avec les informations d’Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !