•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépistage accru et 8 nouveaux cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse

Une infirmière prélève un échantillon de la narine d'un homme pour un test de dépistage de COVID-19 le 30 novembre 2020 à Vienne, en Autriche.

Un échantillon est prélevé de la narine d'un homme pour effectuer un dépistage de COVID-19.

Photo : Associated Press / Ronald Zak

Radio-Canada

Les autorités médicales en Nouvelle-Écosse ont augmenté leurs efforts de dépistage de la COVID-19 et signalent jeudi le plus grand nombre de nouvelles infections au coronavirus depuis le 13 janvier.

Huit nouveaux cas ont été identifiés après analyse de 2969 tests effectués dans les 24 dernières heures.

L’un d’entre eux, dans la région est de la province, est lié à un déplacement hors du Canada atlantique, mais sept de ces huit nouveaux cas ont été dépistés dans la région centrale de la Nouvelle-Écosse.

Quatre des personnes qui viennent d’être déclarées positives sont considérées comme des contacts étroits de résidents que l’on savait déjà atteints de la maladie. Trois autres infections font l’objet d’une enquête.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le nombre de cas actifs de COVID-19 connus des autorités de santé publique en Nouvelle-Écosse passe à 27. Une des personnes atteintes était toujours hospitalisée aux soins intensifs, jeudi.

Mercredi, le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, avait déclaré qu’il redoutait une transmission communautaire du virus dans certains secteurs de la province. Récemment, nous voyons des cas qui ne sont pas directement liés à un voyage ou à un cas déjà signalé, mentionne-t-il.

Robert Strang en conférence de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 24 février 2021 à Halifax.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

S’inquiétant de trois cas récents sans origine claire, il a demandé aux résidents du secteur entre Berwick et Wolfville de passer un test de dépistage à l’un des centres temporaires maintenant ouverts à Canning et New Minas.

La province a aussi établi un centre de dépistage à Middle Sackville et s’apprête à en ouvrir un autre dans la collectivité de Beaver Bank.

Les responsables de santé publique continuent d’encourager fortement les gens qui n’ont pas de symptômes à se faire tester s’ils ont récemment augmenté leurs contacts. Un rendez-vous pour le jour même peut être pris en ligne (Nouvelle fenêtre).

La vaccination se poursuit

Une infirmière vaccine une femme.

Patsy Paul-Martin (à gauche), aînée de la Première Nation de Millbrook en Nouvelle-Écosse, reçoit le vaccin contre la COVID-19 administré par l'infirmière Suzette MacLeod (à droite), le 24 février 2021.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse a administré mercredi 1511 doses supplémentaires d’un vaccin contre la COVID-19, dont 108 qui étaient la deuxième dose que la personne recevait.

Au total, 30 748 doses ont été administrées au 24 février, et 11 766 Néo-Écossais sont considérés comme entièrement vaccinés, ayant reçu les deux doses recommandées.

Cette semaine, la province a ouvert un centre de vaccination dans la Première Nation de Millbrook, qui servira de modèle pour les centres qui ouvriront prochainement dans les autres collectivités autochtones de la Nouvelle-Écosse.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.