•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba pourrait assouplir des restrictions sanitaires en vigueur

L'intérieur de La Fourche avec des tables en premier plan et un bar en arrière-plan.

À La Fourche, les tables ont été éloignées les unes des autres pour accueillir les clients tout en respectant les règles sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal

Le gouvernement envisage d’assouplir les restrictions en vigueur au Manitoba dans les semaines à venir, a annoncé le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, jeudi.

Ces assouplissements auraient lieu en deux phases sur une période de six semaines. Les phases commenceraient le 5 mars et le 26 mars.

Nos chiffres tendent vers la bonne direction, a déclaré Brent Roussin pour justifier ces assouplissements.

Il est cependant trop tôt pour tirer des conclusions, mais on n’a pas vu de hausse significative du nombre de cas depuis la relance de l'économie, a noté le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

La province a rouvert son économie le 12 février, après environ trois mois de confinement. Or, depuis plusieurs semaines, le nombre de cas quotidiens de COVID-19 et les taux de positivité ont diminué jusqu'aux alentours de 3 %, alors qu’ils tournaient autour de 13 à 15 % à l’automne dernier. À cette époque, le Manitoba affichait aussi des centaines de nouveaux cas quotidiens.

Le Dr Roussin a cependant précisé que la province restera tout de même en code rouge (critique) pour le moment, malgré la levée de certaines restrictions.

Rassemblements extérieurs limités à 10 personnes

Parmi les mesures proposées, la province envisage d’augmenter à 10 personnes la limite d’un groupe à l’extérieur, contre 5 à l’heure actuelle.

Par ailleurs, les cérémonies religieuses intérieures auraient une limite de 25 % de la capacité du lieu, contre 10 % actuellement.

Les ménages, quant à eux, pourront choisir entre conserver l’option en vigueur et recevoir un maximum de deux visiteurs préalablement désignés, ou se réunir avec un autre ménage qui compte plus de deux personnes.

Vous pourriez choisir un ménage qui compte six personnes et toutes les recevoir chez vous, même si votre propre ménage compte aussi six personnes, a expliqué Brent Roussin.

Les restaurants, eux, pourraient accepter des clients jusqu’à 50 % de leur capacité, mais la règle stipulant que seuls des membres d’un même ménage peuvent être assis à une table sera maintenue.

De plus, toutes les entreprises et tous les commerces pourraient ouvrir sauf les salles de théâtre et de spectacles intérieures, les bingos et les casinos. La limite des centres commerciaux serait élevée à 50 % de leur capacité, ou 250 personnes maximum.

Juste des propositions

À plusieurs reprises, Brent Roussin a répété que ces assouplissements ne sont que des propositions.

C’est la plus grande relance qu’on ait faite jusqu’à présent, la liste est plutôt longue, a-t-il fait remarquer.

Il n’est cependant pas encore précisé quels assouplissements entreraient en vigueur le 5 mars et quelles restrictions seraient maintenues jusqu’au 26 mars. Les détails arriveront plus tard, a affirmé Brent Roussin.

Nous sommes à un moment charnière de notre pandémie. Le printemps arrive, les vaccins aussi, et on doit maintenir [le nombre de cas] à un niveau bas.

Une citation de :Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba

La province va maintenant consulter la population, et les décisions finales seront annoncées la semaine prochaine.

Les mesures envisagées :

Ménages et rassemblements

  • Les ménages auraient le choix entre 1) continuer de recevoir un maximum de deux visiteurs à la maison ou 2) désigner une deuxième maisonnée qu’ils pourraient aller visiter et qui pourraient leur rendre visite. Il faudra que chaque personne d’un ménage soit d’accord pour désigner l’autre famille, et chaque ménage devra choisir l’une ou l’autre des options autorisées.
  • Le nombre maximal de personnes à des rassemblements extérieurs seraient de 10, ce qui concerne les sports non organisés et les activités de loisirs extérieures.
  • Le nombre maximal de personnes pouvant assister à une cérémonie religieuse serait de 100, ou 25 % de la capacité habituelle de l’endroit (l’option la plus basse). Les mesures de distanciation physique et l’obligation de porter un masque seraient maintenues.

Entreprises, commerces de détail et restaurants

  • Toutes les entreprises et tous les commerces pourraient ouvrir, à l’exception des salles de théâtre et des salles de spectacles intérieures, des bingos et des casinos.
  • La limite de capacité des magasins de vente au détail, des centres commerciaux et des services personnels serait étendue pour permettre un maximum de 250 personnes ou 50 % de leur capacité habituelle (l’option la plus basse). Les autres mesures de santé publique sont maintenues.
  • Dans les restaurants et les salles licenciés, on étendrait à 50 % de leur capacité habituelle la limite de clients. Seuls les membres d’un ménage pourraient s'asseoir à la même table, et les autres mesures de santé publique seront maintenues.
  • L’usage des terminaux de loterie vidéo dans les entreprises qui en possèdent serait permis, avec la mise en place de mesures de distanciation physique et de barrières.
  • Les troupes de théâtre professionnelles, les troupes de danse, les orchestres symphoniques et opératiques pourraient reprendre les répétitions à la condition qu’elles ne soient pas ouvertes au public.

Activités récréatives et de mise en forme

  • Les camps de jour pour enfants pourraient recevoir 25 % de leur capacité habituelle, et la taille maximale des groupes serait de 50 enfants. Les autres mesures de santé publique devraient être respectées.
  • Les centres de loisirs et de sports intérieurs, tels que gymnases, centres de mise en forme, courts, studios, club ou piscine, pourraient être ouverts à 25 % de leur capacité habituelle, seulement pour des activités individuelles, des sessions de groupe et des entraînements. Les mesures de santé publique devront être respectées dans les aires communes, et les vestiaires et les spectateurs devront aussi s’y plier.
  • Les installations de danse, de théâtre et de musique pourraient être ouvertes à 25 % de leur capacité habituelle pour des sessions de groupe ou des cours personnels.
  • Les gymnases et les centres de mise en forme pourraient offrir des sessions de groupe ou des classes en observant une limite de 25 % de leur capacité par classe et en respectant les mesures de distanciation physique. Des sessions individuelles et des entraînements individuels seraient permis, mais la limite de capacité de l’établissement dans son ensemble serait de 25 %.
  • Les établissements intérieurs comme les salles de jeux (arcades), les parcours de kart et les centres pour enfants pourraient ouvrir à 25 % de leur capacité en respectant les mesures de distanciation physique.
  • Les parcs d’attractions extérieurs pourraient ouvrir à 50 % de leur capacité en respectant les mesures de distanciation physique.
  • Les clients des gymnases, des centres de mise en forme et des piscines pourraient ne pas porter de masque quand ils pratiquent leur activité physique, mais devront en porter ailleurs dans l’établissement.
Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !