•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saga judiciaire du Complexe sportif Alphonse-Desjardins a coûté 1,5 million $ aux contribuables

CSAD

Complexe sportif Alphonse-Desjardins, à Trois-Rivières secteur Cap-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Amélie Desmarais

La saga judiciaire concernant le Complexe sportif Alphonse-Desjardins (CSAD) de Trois-Rivières, qui s'est terminée par une entente à l'amiable le mois dernier, aura finalement coûté 1 496 944 $ d'argent public en frais d'avocats, selon ce qu'a appris Radio-Canada.

Des documents obtenus grâce à la Loi d'accès à l'information révèlent que le Centre de service scolaire a dû défrayer une somme de 291 894 $ pour ses avocats et 183 982 $ pour ceux de la partie adverse seulement pour les deux dernières années du litige qui dure depuis plus de cinq ans.

Le ministère de l'Éducation a versé près de 458 902 $ pour absorber une partie de la facture, si bien que la part du Centre de service scolaire du Chemin-du-Roy s'élève à 1 038 042 $.

Toute l'affaire découle d'un rapport dévastateur de l'ancien Vérificateur général du Québec, qui soulevait en 2014 plusieurs irrégularités dans la gestion du CSAD.

Deux ans plus tard, la commission scolaire, devenue centre de service scolaire, intentait une poursuite de 5,6 millions de dollars contre quatre ex-dirigeants.

Deux d'entre eux, Michel Morin, l'ex-directeur général de la commission scolaire, et Jean-François Picard, qui était directeur général du CSAD, ont par la suite répliqué par des poursuites en diffamation de 1,1 million de dollars et 765 000 $. Ils s'étaient aussi adressés à la cour pour que la commission scolaire paie leurs frais d'avocats, ce pour quoi ils ont obtenu gain de cause en 2018.

À la fin janvier 2021, une entente hors cour est intervenue entre les parties, qui ont toutes renoncé à leurs différents recours.

Le conseil d'administration du Centre de service scolaire du Chemin-du-Roy avait voté le 7 décembre dernier pour le désistement des procédures. Cette entente est demeurée confidentielle, donc on ignore les sommes impliquées dans ce règlement.

La construction du Complexe sportif Alphonse Desjardins s'est conclue avec des dépassements de coûts de 10 millions de dollars et son exploitation, qui devait se faire à coûts nuls, occasionne un déficit annuel de 700 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !