•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 80 à 84 ans pourront bel et bien se faire vacciner dans la Capitale-Nationale

Une femme vaccine une aînée.

Les octogénaires de la région de la Capitale-Nationale qui habitent à domicile seront vaccinés à compter du 11 mars (archives).

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Les résidents de la région de Québec âgés de 80 à 84 ans pourront bel et bien prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19, mais ils devront faire preuve d'un peu de patience.

Partout dans la province, les personnes âgées de 85 ans et plus peuvent prendre rendez-vous depuis 8 h jeudi matin, en ligne ou par téléphone.

La semaine dernière, le CIUSSS de la Capitale-Nationale avait toutefois affirmé que la campagne de vaccination sera également étendue à tous les octogénaires résidant sur son territoire.

Or, jeudi matin, plusieurs d'entre eux n'ont pas réussi à s'inscrire parce qu'ils étaient âgés de moins de 85 ans.

On est en ajustement avec le gouvernement, avec Services Québec et le site web Clic Santé pour pouvoir permettre cette souplesse régionale, précise-t-elle.

Tentatives infructueuses

Jeudi matin, bon nombre d'aînés n’arrivaient pas à effectuer une réservation parce qu’ils sont nés entre 1936 et 1941. C’est le cas de Jean Lemelin, un habitant du secteur de Sillery âgé de 80 ans, qui a été surpris de ne pas pouvoir s’inscrire.

Je me suis levé à 8 h ce matin, et j’ai essayé par Clic Santé de m’inscrire pour le vaccin COVID, mais ça répond que c’est 85 ans et plus, déplore-t-il.

Au téléphone, on lui donne la même réponse.

Eddy Labrecque, lui aussi âgé de 80 ans, a vécu une expérience semblable. Après presque deux heures d’attente au téléphone, on lui a aussi dit qu’il ne pouvait pas s’inscrire puisqu’il avait moins de 85 ans.

J'étais déçu. Comme beaucoup de gens, j'avais tellement hâte de m'enregistrer pour être vacciné un jour.

Une citation de :Eddy Labrecque

Selon Patricia McKinnon, 26 téléphonistes s’occupent de répondre aux appels provenant de la région de la Capitale-Nationale. Lorsqu’il y a débordement, les appels sont transférés à des téléphonistes d’autres régions, qui ne sont pas nécessairement au courant de la particularité régionale.

La directrice de la vaccination encourage ceux qui n'ont pas réussi à obtenir un rendez-vous à téléphoner et à éviter d'utiliser Clic Santé, en attendant que les ajustements se fassent. Un total de 30 000 rendez-vous sont disponibles et il n'y a aucune date limite pour s'inscrire. C’est ouvert jusqu’à ce que toutes les personnes de 80 ans et plus de la Capitale-Nationale aient eu leur rendez-vous, assure-t-elle.

Elle ajoute que les aînés de 85 ans et plus pourront se faire vacciner plus tôt, alors que ceux qui sont nés entre 1936 et 1940 obtiendront un rendez-vous pour fin mars ou début avril.

La vaccination commencera le 11 mars dans la région de la Capitale-Nationale. Au moment où ces lignes étaient écrites, 10 000 rendez-vous avaient déjà été pris dans la région et les 6 premiers jours affichaient complet.

Une dame navigue sur Internet.

Il est possible de prendre rendez-vous pour se faire vacciner sur le site Web de Clic Santé.

Photo : Jérémie Bergeron

D’autres problèmes techniques

D'autres problèmes techniques sont également survenus jeudi matin. C'est que pour s’inscrire en ligne, il faut d’abord fournir le code postal de la personne qui reçoit le vaccin. Or, plusieurs résidents de la région de la Capitale-Nationale ont fait part de l'impossibilité de s'inscrire avec leur code postal.

On s’est rendu compte rapidement, dès 8 h 02, que les codes postaux n’avaient pas été bien assignés, confirme Patricia McKinnon. Elle ajoute que des ajustements techniques sont effectués pour corriger le problème.

Selon la coordonnatrice du dépistage et de la prise de rendez-vous en Chaudière-Appalaches, Louise-Andrée Poulin, une panne du réseau de réservation téléphonique a causé un ralentissement en matinée. Le problème s’est toutefois résorbé depuis.

Mme Poulin se réjouit par ailleurs de voir que les inscriptions affluent si tôt. Ça se remplit quand même vraiment vite, parce qu’ils peuvent aussi s’inscrire en ligne.

En seulement quelques heures, plus de 70 000 personnes âgées ont réservé leur place, selon le ministre de la Santé, Christian Dubé. Dans la région de Québec, près de 10 000 personnes ont obtenu un rendez-vous dans la Capitale-Nationale et 4745 places étaient réservées en Chaudière-Appalaches en fin de journée jeudi.

Par ailleurs, le plus récent bilan de la santé publique fait état de 40 nouveaux cas de COVID-19 dans la région de la Capitale-Nationale et de seulement 6 en Chaudière-Appalaches.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !