•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinquième hospitalisation liée à la COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue

Plusieurs véhicules sont stationnés devant l'entrée principale de l'hôpital.

L'hôpital de Rouyn-Noranda est le centre désigné pour les cas de COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue (archives).

Photo : Radio-Canada / Mathieu Ouellette

Radio-Canada

Le nombre d'hospitalisations est passé de quatre à cinq en 24 heures dans la région. Une personne se trouve à l'unité des soins intensifs.

Selon le dernier bilan, quatre nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés en Abitibi-Témiscamingue. De ce nombre, trois se trouvent dans la municipalité régionale de comté (MRC) d'Abitibi et un en Abitibi-Ouest.

La santé publique régionale indique qu'elle enquête pour trouver la source d'exposition au virus pour ces quatre nouveaux cas.

Cas actifs

La MRC d'Abitibi compte 38 des 40 cas actifs dans la région. Rappelons que la santé publique suspecte la présence de variant du coronavirus en Abitibi-Témiscamingue.

Les MRC de la Vallée-de-l'Or, de Rouyn-Noranda et de Témiscamingue ne recensent aucun cas actif.

Bilan des derniers jours

Vaccination contre la COVID-19

Bien que la campagne de vaccination débute bientôt pour les personnes âgées de 85 ans et plus au Québec, le CISSS-AT a plutôt choisi le groupe d'âge de 80 ans et plus.

Les personnes âgées d'au moins 80 ans en Abitibi-Témiscamingue pouvaient prendre un rendez-vous dans un site de vaccination de la région dès 8 h ce matin.

Cependant, cet avant-midi, plusieurs personnes se sont butées aux indications pour les 85 ans et plus sur le site officiel.

Le gouvernement du Québec invitait la population cette semaine à choisir une plage horaire en ligne (Nouvelle fenêtre) plutôt que par téléphone au 1 877 644-4545.

Rappelons qu'une personne âgée de 70 à 80 ans qui accompagne quelqu’un se faisant vacciner pourra aussi recevoir le vaccin. L'accompagnateur doit toutefois répondre à des critères précis, comme soutenir cette personne au moins trois jours par semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !