•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Catherine Fournier songe à briguer la mairie de Longueuil

Catherine Fournier, devant un lutrin.

Catherine Fournier représente la circonscription de Marie-Victorin, à Longueuil, depuis bientôt cinq ans.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La députée indépendante de Marie-Victorin, Catherine Fournier, confirme qu'elle songe à briguer la mairie de Longueuil.

La nouvelle survient moins de 24 heures après que l’actuelle mairesse, Sylvie Parent, eut annoncé qu’elle ne sollicitera pas un nouveau mandat lors du scrutin du 7 novembre prochain.

Je suis sollicitée pour la mairie depuis quelque temps et j’ai très récemment accepté de le considérer, mais cette réflexion est encore au stade embryonnaire, a-t-elle indiqué dans une déclaration transmise à Radio-Canada.

Bien que les rumeurs se bousculent depuis l’annonce de Mme Parent, je souhaite prendre le temps d'y réfléchir sérieusement.

Une citation de :Catherine Fournier, députée indépendante de Marie-Victorin

Elle n'a pas précisé à quel moment elle pourrait prendre sa décision.

Catherine Fournier a été élue députée de Marie-Victorin sous la bannière du Parti québécois lors d’une élection partielle en décembre 2016. Elle succédait à Bernard Drainville, devenu animateur au 98,5 FM, qui a d'ailleurs été le premier à évoquer la possible candidature de Mme Fournier jeudi matin.

Elle a été réélue d’une courte tête en octobre 2018, devançant la caquiste Martyne Prévost par 705 voix, mais a claqué la porte du Parti québécois moins de six mois plus tard, en plaidant que la formation souverainiste était devenue un parti perdant, incapable de se renouveler.

L’affaire avait créé une onde de choc au PQ, d’autant plus que son départ avait relégué le parti au rang de troisième opposition à l’Assemblée nationale, derrière Québec solidaire.

À 28 ans, Catherine Fournier est la plus jeune députée à siéger à l'Assemblée nationale.

Elle aurait fort à faire pour se faire réélire à l’Assemblée nationale en 2022, tant il est difficile pour quiconque d’y être élu sans représenter un parti.

Dans un message publié sur Facebook mercredi, la députée a salué l’engagement de Mme Parent dans un contexte difficile au conseil municipal et sur le plan de la cohésion sociale.

Elle lui a assuré son soutien dans les grands projets à venir, dont le réseau de transport structurant à venir, a-t-elle écrit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !