•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bisons sont de retour sur le territoire de la nation Poundmaker, en Saskatchewan

Un troupeau de bisons dans la neige.

Pour la première fois en 150 ans, des bisons ont été lâchés sur le territoire de la Première Nation.

Photo : Fournie par Blaine Favel

Radio-Canada

Une vingtaine de bisons ont été relâchés sur le territoire traditionnel de la Première Nation de Poundmaker, au nord-ouest de Saskatoon, la semaine dernière, pour la première fois depuis 150 ans.

Cet événement s’est déroulé en présence des membres de la communauté crie sur un terrain de plus de 16 hectares.

C'était très émouvant, sachant l'importance et la signification du bison traditionnellement et actuellement, a expliqué un membre de la Première Nation, Jojo Tootoosis.

Ils nous lient à nos esprits, à notre histoire et à notre avenir.

Une citation de :Jojo Tootoosis, Première Nation de Poundmaker

La communauté a organisé une cérémonie avec des prières et des chants traditionnels pendant que les bisons couraient dans la neige sur leur nouveau territoire. Ces derniers ont été acquis par Blaine Favel et son cousin, Elwin Tootoosis, respectivement fondateur et directeur d'un organisme dirigé par des membres de la Première Nation de Poundmaker qui se concentre sur l'élevage du bison des prairies, l'éducation et la sensibilisation culturelle des Premières Nations.

Selon Blaine Favel, il y a actuellement environ 1500 bisons des prairies à l'état sauvage au Canada. Le troupeau d’une vingtaine de bisons a été fourni par Parcs Canada et le parc national Elk Island.

C'est formidable de voir le bison parcourir à nouveau notre territoire du Traité numéro 6, explique le chef de la Première Nation Poundmaker, Duane Antoine.

Le Traité numéro 6, négocié pendant la période difficile du déclin des bisons entre la Couronne britannique et les Cris des plaines, couvre une partie de la Saskatchewan et de l’Alberta. 

Selon Duane Antoine, la population de bisons au Canada a subi d'immenses pertes au cours du siècle dernier. Cependant, l’organisme de préservation de bison Battle River espère ajouter 10 nouveaux individus au troupeau et, éventuellement, étendre la taille du terrain à 240 hectares.

Avec les informations de Rhiannon Johnson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !