•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une région ontarienne songe à retourner en confinement

Rangée de tubes avec des cotons-tiges à l'intérieur.

Le médecin hygiéniste de Simcoe Muskoka s'inquiète de la propagation des variants sur son territoire.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste de Simcoe Muskoka s'inquiète de la résurgence des cas de COVID-19 sur son territoire. Selon lui, la région pourrait devoir retourner en confinement.

Le Dr Charles Gardner souligne que le nombre de nouveaux cas a augmenté de 30 % la semaine dernière comparativement à la semaine précédente.

Le nombre de nouvelles infections est passé de 210 durant la semaine du 4 février à 277, la semaine suivante. Il y a eu au moins 111 cas de plus jusqu'à maintenant cette semaine.

Le Dr Gardner ajoute que la région recense un « très grand nombre » de cas du variant britannique plus contagieux. La région fait état de 174 cas confirmés de la mutation B.1.1.7 et 270 autres cas probables.

Le médecin hygiéniste avait déjà fait part de ses préoccupations avant que la province ne lève son ordre de rester à la maison dans la région le 16 février.

Il dit maintenant être inquiet de la résurgence des cas, particulièrement à Barrie, et en a fait part au chef provincial de la santé publique, le Dr David Williams.

Si ça continue, j'ai peur qu'on se retrouve avec une troisième vague à cause de la combinaison de l'augmentation des infections et des cas du variant britannique.

Une citation de :Dr Charles Gardner, médecin hygiéniste de Simcoe Muskoka

Le Dr Gardner a déjà demandé aux résidents des zones encore confinées dans le Grand Toronto de ne pas venir faire du ski dans la région, par exemple, pour éviter de propager la COVID-19.

L'entrée du foyer des soins Roberta Place.

Une éclosion liée au variant britannique au foyer pour aînés Roberta Place à Barrie a fait 71 morts.

Photo : Evan Mitsui

Simcoe Muskoka a recensé de multiples éclosions liées aux variants depuis le début de l'année, que ce soit au foyer pour aînés Roberta Place à Barrie ou dans un immeuble d'appartements et des installations manufacturières du comté de Simcoe.

Le maire de Barrie, Jeff Lehman, dit comprendre la nécessité de restrictions provinciales supplémentaires. Ce variant [B.1.1.7] est différent du coronavirus habituel, dit-il. Il se propage plus rapidement, alors le gouvernement doit aussi agir plus rapidement.

Un porte-parole du ministère de la Santé, David Jensen, indique que le Dr Williams pourrait recommander au gouvernement Ford un retour de la région en zone grise, s'il le juge nécessaire. Simcoe Muskoka est actuellement en zone rouge.

Avec des renseignements fournis par CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !