•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Resserrement des mesures sanitaires à Uashat mak Mani-utenam

Une barrière routière érigée sur la rue Arnaud entre Uashat et Sept-Îles.

Tous les accès au territoire de Uashat sont fermés pour freiner la propagation de la COVID-19. Deux postes de contrôle ont été installés pour filtrer les allées et venues (archives).

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac

Radio-Canada

Le conseil des Innus de Uashat mak Mani-utenam resserre le contrôle des guérites à l’entrée de la communauté pour la semaine de relâche.

Dès jeudi, toutes les entrées ou sorties seront interdites sur la réserve à compter de 21 h 30, et ce, jusqu’au 8 mars.

Seuls les déplacements essentiels seront acceptés au-delà de cette heure, pour le travail ou pour une urgence médicale, précise le conseil de bande par voie de communiqué.

À l'intérieur de la communauté, le couvre-feu demeure en place entre 22 h et 5 h.

Le conseil de bande dit avoir été informé que certains membres de la communauté refusent de se soumettre aux tests de dépistage obligatoires lors d'un retour après avoir visité une autre région.

Ces comportements irresponsables doivent être vigoureusement dénoncés, puisqu'ils mettent en péril la santé et la sécurité de nos membres les plus vulnérables, peut-on lire dans le communiqué diffusé par le conseil de bande.

Ces dérogations aux règles en vigueur justifient, selon les autorités locales, un resserrement des mesures pendant la semaine de relâche, au cours de laquelle un plus grand nombre de personnes risquent de se déplacer.

Depuis le mois d'octobre, un protocole de gestion des entrées oblige les résidents qui arrivent d’une autre région à passer un test de dépistage à leur arrivée, ainsi qu’un second la semaine suivante. Un confinement strict doit aussi être respecté avant d’avoir reçu un deuxième résultat négatif.

Depuis la fin du mois de novembre, des guérites ont été érigées aux entrées de la communauté pour contrôler les allées et venues sur son territoire afin de limiter la propagation de COVID-19.

Cette mesure avait également été mise en place lors de la première vague de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !