•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

22 écoles touchées par l’éclosion de COVID-19 à Terre-Neuve-et-Labrador

Façade du Centre scolaire et communautaire des Grands-Vents le 28 août 2018.

L'École des Grands-Vents est une des écoles de Saint-Jean de Terre-Neuve touchée par l'éclosion de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Radio-Canada

Vingt-deux écoles de la région de Saint-Jean à Terre-Neuve-et-Labrador ont dénombré des infections de COVID-19 depuis le début de l’éclosion dans l’est de la province.

Il y a approximativement 185 élèves et membres du personnel scolaire qui ont été touchés selon la Régie de la santé de l’Est.

  • École des Grands-Vents

  • Beachy Cove Elementary

  • Elizabeth Park Elementary

  • Frank Roberts Junior High

  • Holy Family Elementary

  • Holy Heart of Mary High School

  • Holy Spirit High School

  • Juniper Ridge Intermediate

  • Mary Queen of the World

  • Mount Pearl Intermediate

  • Mount Pearl Senior High School

  • Newtown Elementary School

  • Octagon Pond Elementary

  • O'Donel High

  • Paradise Elementary

  • St. George's Elementary

  • St. Matthew's School

  • Topsail Elementary

  • Upper Gullies Elementary

  • Vanier Elementary

  • Villanova Junior High

  • Waterford Valley High

Ces données ne distinguent pas si les cas confirmés ont fréquenté ou non l’école avant d’obtenir leur diagnostic.

C’est l’école secondaire de Mount Pearl qui a été la plus touchée avec 145 élèves et membres du personnel infectés. L’établissement comprend 930 élèves et environ 70 employés.

Retour à l’école?

Les élèves de la province sont toujours en apprentissage à la maison en raison du niveau d’alerte 5 qui demeure.

Le président de l’Association des enseignants de Terre-Neuve-et-Labrador, Dean Ingram, affirme ne pas avoir reçu d’indications sur une date possible de retour en classe.

Dean Ingram, président de l'Association des enseignants de Terre-Neuve-et-Labrador, en entrevue.

Dean Ingram, président de l'Association des enseignants de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : CBC/Eddy Kennedy

Il estime cependant qu’un retour des élèves à l’école devrait s’accompagner d’une application plus stricte des mesures sanitaires, comme le port du masque et la distanciation physique.

Il croit que l’éclosion est une occasion d’apprentissage pour les autorités. Il souligne que les interactions entre les élèves restent nombreuses, en faisant référence à la découverte de plusieurs cas au sein d’équipes sportives.

Le président de la Fédération de conseils d’éducation de Terre-Neuve-et-Labrador, Don Coombs, pense de son côté que les mesures sont efficaces et que l’éclosion de Saint-Jean est une exception évidente.

Dans la majorité des cas, les mesures ont prouvé qu’elles fonctionnaient. C’est un incident malheureux, qui a escaladé et a impliqué des élèves dans une école, pense M. Coombs.

Des mesures pour affronter le variant

Dans sa conférence de presse de mercredi, la médecin hygiéniste en chef Janice Fitzgerald a donné des indices sur l’impact des variants sur les mesures sanitaires.

La docteure Janice Fitzgerald, médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, le 15 février 2021.

La docteure Janice Fitzgerald, médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, étudie les conditions nécessaires pour l'allègement des restrictions.

Photo : Radio-Canada

Elle a observé dans son enquête sur les événements que la maladie s’est propagée non seulement à l’école, mais aussi dans le cadre d’activités sociales et sportives.

La Dre Fitzgerald estime qu’il faut prendre en considération les variants pour déterminer de quelle façon la province peut sortir du niveau 5 d’alerte.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !