•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des proches de résidents du Manoir Belle Vue dénoncent un manque de transparence

L'accès au Manoir Belle Vue est contrôlé, comme le montre cette photo prise le 24 février 2021

L'accès au Manoir Belle Vue était contrôlé par des bénévoles mercredi en raison de la clinique de vaccination qui y avait lieu.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

L’éclosion de COVID-19 n’est toujours pas maîtrisée au Manoir Belle Vue à Edmundston, plus d’un mois après l’apparition des premiers cas. Les familles des résidents déplorent le manque de transparence de l’établissement.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Une nouvelle infection a été signalée mercredi, cette fois c’est une préposée aux soins qui est touchée. L’employée se trouvait à l’intérieur de l’établissement lorsqu’elle a appris son diagnostic, mardi.

Au total, plus de 90 personnes ont contracté la COVID-19 au sein de l’établissement, dont une cinquantaine de résidents et une quarantaine d’employés. Sept personnes sont décédées après avoir contracté le virus.

Cette situation est intenable, selon des proches de résidents, qui ne comprennent pas que le virus se propage encore dans le foyer de soins.

Il y a quelque chose qu’on ne fait pas et qu’on devrait faire, dit Jocelyn Themens, dont la belle-mère réside au Manoir Belle Vue.

Comme plusieurs autres, il exige des réponses. Je crois qu'on n'est pas tout à fait transparent, la communication fait défaut, dit-il.

Les résidents aussi veulent des réponses

Au-delà des familles, même des résidents se sentent laissés dans l'ignorance.

Un d'entre eux a confié qu'il n'avait pas d'autres sources d'informations que la page Facebook du foyer, pour savoir ce qui se passe entre les murs de sa demeure.

Je souhaiterais au moins que la santé publique puisse nous convoquer puis si on a des questions, les demander, explique Jocelyn Themens.

Un autre proche d’une résidente, Donald Hammond, déplore qu’il doit constamment contacter l’établissement pour avoir des nouvelles de sa mère. Cette dernière n’est pas en mesure de lui parler directement au téléphone parce qu’elle souffre de surdité.

Lorsque je fais un appel pour avoir une mise à jour, oui on me revient, mais si je ne le fais pas, il n’y a personne qui m'a appelé depuis le début de la pandémie, explique Donald Hammond.

Le Manoir Belle Vue reste sur un pied d’alerte. Une séance de vaccination a lieu dans ce foyer de soins cette semaine, comme dans 200 autres à travers la province.

Avec des informations de Jean-Philippe Hughes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !