•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pandémie : 20 % moins de visites à l’urgence dans les hôpitaux de Québec

Le mot urgence au-dessus de la porte d'entrée d'un hôpital.

La diminution des patients dans les urgences du Québec n'est pas nécessairement une bonne nouvelle (archives).

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

La peur d’attraper la COVID-19 à l’hôpital a fait chuter les visites dans les urgences de la grande région de Québec. Des deux côtés du fleuve, les patients ont été de 17 % à 34 % moins nombreux à se présenter dans les salles d’attente.

La baisse la plus marquée s’observe à l’hôpital de Thetford Mines avec environ 11 000 visites en moins du 1er avril 2020 au 2 janvier 2021 comparativement à la même période l’année précédente. En contrepartie, l’Hôtel-Dieu de Lévis a enregistré une baisse de 17 % des visites à l’urgence et elles ont chuté de 20 % dans les 5 hôpitaux du CHU de Québec.

Selon le président de l’Association des médecins omnipraticiens du Québec, Pascal Renaud, la peur de venir à l’urgence est vraiment en fonction du nombre de cas qu’il y a dans la population. À titre d’exemple, au tout début de la pandémie, les visites à l’urgence avaient diminué de 50 % dans les hôpitaux du CHU de Québec.

Malheureusement, tous les médecins qui travaillent dans les urgences vont pouvoir vous dire qu’ils ont vu au moins un ou deux cas de patients qui sont venus trop tard […] et qu’on avait plus de traitement aigu à leur offrir, se désole le Dr Renaud.

Ce n’est effectivement pas parce qu’il y a moins de patients à l’urgence que les gens sont moins malades pour autant. Le directeur des services professionnels au CHU de Québec, Stéphane Bergeron, s’inquiète d’ailleurs de cette baisse d’achalandage marquée.

Il ne faut pas reporter pour la COVID des consultations qui ont besoin d'être faites, lance-t-il à ceux qui hésitent à se présenter à l’urgence. Les conséquences de laisser les heures s'écouler sur des maladies sérieuses sont bien pires que tous les risques auxquels les gens pensent s'exposer lorsqu'ils viennent à l'urgence.

Faible risque

Bien qu’il y ait un risque d’attraper la COVID-19 dans le milieu hospitalier, le Dr Bergeron estime que la peur des patients est mal avisée alors que les urgences sont parmi les milieux où les mesures d’hygiène et les mesures d’hygiène sont les plus strictes. Il ajoute d’ailleurs qu’en ce moment, aucune des urgences du CHU de Québec n’est aux prises avec une éclosion de coronavirus.

La peur n’explique pas à elle seule la baisse d’achalandage dans les urgences. Avec la télémédecine et l’élargissement de l’accès aux médecins dans les cliniques sans rendez-vous, les patients ont désormais plus d’options pour obtenir une consultation.

Le phénomène touche l'ensemble de la province. Mardi, le quotidien Le Devoir rapportait que 900 000 Québécois de moins s'étaient présentés à l'urgence entre avril 2020 et février 2021, soit une baisse de 29 % par rapport à l'année précédente.

34 nouveaux cas

Le bilan demeure assez stable dans la grande région de Québec avec un total de 34 nouveaux cas, soit 27 dans la Capitale-Nationale et 7 en Chaudière-Appalaches.

La région de Chaudière-Appalaches marque d’ailleurs une semaine complète avec moins de 15 nouveaux cas rapportés chaque jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !