•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook compte investir « au moins » 1 milliard $ dans les contenus d'actualité

Une pile de journaux et une tablette.

L'annonce survient au lendemain de la levée du blocage en Australie des contenus d'actualité par Facebook.

Photo : iStock

Radio-Canada

Nick Clegg, le responsable des affaires publiques de Facebook, a annoncé mercredi sur son blogue vouloir investir « au moins » 1 milliard de dollars américains dans les contenus d'actualité sur les trois prochaines années.

Cette nouvelle enveloppe s'ajoute, selon le responsable, aux 600 millions de dollars américains injectés dans les médias depuis 2018.

Cette annonce survient au lendemain de la levée du blocage en Australie des contenus d'actualité par Facebook. Un accord de dernière minute a été conclu entre le réseau social et le gouvernement de Scott Morrisson au sujet de la loi visant à contraindre les géants du numérique à rémunérer les médias pour leurs contenus.

Le réseau social avait été vertement critiqué pour sa décision initiale, alors que plusieurs pages Facebook officielles de services de secours avaient été involontairement touchées.

À la différence de Facebook, Google, qui avait un temps menacé de suspendre son moteur de recherche en Australie, avait accepté la semaine dernière de verser des sommes importantes en contrepartie des contenus de groupes de presse, parmi lesquels News Corp. de Rupert Murdoch et Nine Entertainment.

Si les deux entreprises semblent avoir trouvé une solution en Australie, cela ne signifie pas pour autant la fin de leurs problèmes. L'Union européenne, le Canada et d'autres pays entendent également réglementer le secteur.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !