•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allen v. Farrow, une série « truffée de faussetés », selon Woody Allen

Portrait du réalisateur Woody Allen

Le réalisateur Woody Allen lors du Festival de Cannes en 2016.

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Radio-Canada

Les documentaristes derrière Allen v. Farrow n’étaient « pas intéressés par la vérité », lancent Woody Allen et sa femme Soon-Yi Previn dans un communiqué publié cette semaine, à la suite de la diffusion du premier épisode de la série HBO qui porte sur les accusations d’agression sexuelle de Dylan Farrow contre le cinéaste, son père adoptif.

Allen v. Farrow comprend beaucoup de nouveau matériel, dont plusieurs entrevues avec la famille Farrow et des proches qui la côtoyaient dans les années 1990. On y aborde notamment la relation très particulière, presque obsessive, qu’aurait entretenue le cinéaste avec sa fille adoptive, Dylan Farrow.

Celle-ci répète dans la série qu’elle a été agressée sexuellement en 1992, à l’âge de 7 ans, par Woody Allen. Ce dernier a toujours nié ces allégations et continue de le faire.

La série documentaire comporte notamment des vidéos inédites enregistrées par Mia Farrow de la petite Dylan quelques jours après qu’elle aurait dit pour la première fois à sa mère que Woody Allen avait touché ses parties intimes.

Depuis que Dylan a pris publiquement la parole à ce sujet, en 2014, puis à nouveau en 2018, le réalisateur a été peu à peu exclu de l’espace public. Un lucratif contrat qu’il avait avec Amazon pour la production de nombreux films a été résilié, et Hachette a abandonné la publication de ses mémoires (qu’un autre éditeur a repris et publiés).

Woody Allen n’a jamais été arrêté ou cité à procès pour ces allégations, qui ont été révélées au grand jour en 1993. La police du Connecticut, où se seraient déroulés les faits, a mené une enquête qui n’a pas entraîné d’accusations.

Une entreprise de démolition

Le célèbre réalisateur de 85 ans continue d’affirmer que l’histoire d’agression sexuelle a été fabriquée de toutes pièces par l’actrice Mia Farrow, avec qui il a été en relation pendant plus de 10 ans.

Woody Allen allègue qu’elle est devenue furieuse lorsqu’elle a appris qu’il entretenait une relation amoureuse avec Soon-Yi Previn, la fille de Farrow adoptée lors d’une relation précédente. Selon lui, elle aurait fabriqué cette accusation d’agression sexuelle et convaincu la petite Dylan de la répéter pour lui nuire.

Les documentaristes de Allen v. Farrow ont passé des années à collaborer secrètement avec les Farrow et leurs appuis pour se livrer à une entreprise de démolition truffée de faussetés, affirment Soon-Yi Previn et Woody Allen dans le communiqué publié lundi.

Avec les informations de Reuters, et The Hollywood Reporter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !