•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

41% des entreprises de l’est ontarien n'ont pas respecté les règles sanitaires

Une personne installe un masque sur son visage.

Des commerces de la région de l’est ontarien ne respectaient pas les règles sanitaires, selon le BSEO.

Photo : Shutterstock / Narongpon Chaibot

Radio-Canada

Quarante-et-un pour cent des commerces de la région de l’est ontarien ne respectaient pas les règles sanitaires lors d'une série d'inspections qui ont eu lieu en décembre sur le territoire du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO). 

Dans le cadre de la campagne provinciale d'information et d'application des règlements de sécurité au travail pour enrayer la COVID-19, qui ont eu lieu entre le 3 et le 5 décembre 2020, des équipes formées de nombreux ministères provinciaux, coordonnées avec le BSEO ont visité certains commerces.

Le BSEO a dévoilé mercredi les statistiques relatives à ces visites. Au total, 263 commerces ont été visités dont des établissements de vente au détail, des restaurants, des centres de conditionnement physique et des établissements de services personnels.

Des commerces visités, 59 % n’étaient pas en contravention. Il faut préciser toutefois que parmi le reste des 41 %, 145 infractions ont été observées, peut-on lire dans le communiqué du bureau de santé.

Parmi les infractions observées, dans 29 % des cas, il y avait manque de dépistage adéquat du personnel sur les lieux du commerce.

Vingt-sept pour cent des infractions étaient liées au port du masque. La plupart des infractions comportant le masque consistaient du personnel ou des cadres qui soit ne portaient pas de masque ou le portaient mal, peut-on lire dans le communiqué.

Une affiche indiquant «Masque obligatoire».

Des affiches pour rappeler l'obligation de porter le masque sont installées dans certains commerces.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Pour 30 % des infractions, le plan de sécurité lié à la COVID-19, dans les milieux à risques élevés, n’était pas respecté. Les entreprises et les organisations qui sont autorisées à ouvrir pendant le confinement provincial sont tenues d’avoir préparé un plan de sécurité au travail, est-il expliqué. Les contraventions ont été notées quand les plans de sécurité étaient absents ou avaient besoin d’améliorations.

Les agents qui visitaient les commerces avaient le pouvoir discrétionnaire de remettre une contravention. Lors des visites, une seule contravention a été émise et 11 avertissements. Selon le BSEO, la plupart des infractions constatées ont été corrigées immédiatement ou peu après par les entreprises.

Nous reconnaissons que le confinement et les diverses mesures de santé publique sont difficiles et ont exigé des efforts importants de la part de nos entreprises et organisateurs locaux, et je tiens à les féliciter pour tout ça, écrit le Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du BSEO.

Mais comme il est ressorti dans la campagne provinciale, il y a place à l'amélioration. On se doit de rester vigilant, ajoute le Dr Roumeliotis. Les variants préoccupants du virus étant détectés partout en Ontario, les mesures de santé publique sont plus importantes que jamais à la prévention d’un regain de cas.

Les équipes d'inspection du BSEO continuent de visiter les entreprises locales pour s'assurer qu’elles respectent les règles de la province.

Le bureau de santé soutient que le groupe de travail provincial va visiter « bientôt » les commerces, dans le cadre d’une seconde ronde d’inspections.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !