•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Premières Nations de la Saskatchewan s’unissent contre une société d’uranium

Un barrage routier.

La Première Nation Birch Narrows a déposé une ordonnance de cessation et d'abstention contre l'entreprise de Toronto. (archives)

Photo : Soumise par Ron Desjardin

Radio-Canada

La Première Nation Birch Narrows, dans le nord de la Saskatchewan, a reçu l’appui des chefs autochtones de la province à la suite d’une dispute avec l’entreprise Baselode Energy, dont des travailleurs en repérage ont été vus arpenter le territoire traditionnel de la communauté sans avoir obtenu de consentement au préalable.

La nation dénée a déposé une ordonnance de cessation et d'abstention contre l'entreprise d’uranium de Toronto et a aussi bloqué temporairement une route pour empêcher ses employés de passer. Les membres de la nation disent qu'ils effectuent régulièrement des patrouilles pour surveiller le territoire.

Nous ne sommes plus dans les années 1800. Ils ne peuvent pas nous faire ça.

Une citation de :Ron Desjardins, aîné autochtone de la Première Nation Birch Narrows

Le territoire, qui est situé près du bassin de l'Athabasca, abrite dans son sol un des plus riches gisements d'uranium du monde. Le chef de la nation, Jonathon Sylvester, affirme que la situation est d'autant plus frustrante qu'une rencontre entre les deux parties avait eu lieu à la mi-février et que l'entreprise s'était engagée à poursuivre les discussions avant d'entreprendre des travaux.

La Première Nation Birch Narrows peut compter sur le soutien d’autres Premières Nations de la province. Le chef de la Première Nation de Little Pine, Wayne Semaganis, est l’un des premiers à s’être exprimés sur cette affaire.

Il dit que les Autochtones ne sont pas contre les projets de développement, mais qu'ils veulent être traités avec respect.

Nous devons revenir sur la bonne voie. Si des erreurs ont été commises, il faut qu'elles soient corrigées et que nous trouvions la bonne façon de travailler ensemble.

De son côté, la vice-chef de la Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan, Heather Bear, ajoute que de telles pratiques ne seront plus tolérées : Car nos liens avec la terre, l'eau, les animaux et l'environnement sont primordiaux pour nous.

Un projet en phase d'exploration pour commencer

L'entreprise Baselode Energy dit que ses employés se sont rendus dans la Première Nation Birch Narrows pour faire des tests. Elle ajoute qu'elle a obtenu tous les permis provinciaux nécessaires pour le projet et que le consentement des communautés concernées est essentiel pour elle.

Les travaux ne se poursuivront donc que si la Première Nation de Birch Narrows l'accorde. Les responsables de l'entreprise précisent qu'il s'agit d'une phase d'exploration pour commencer et qu'il n'y aura, dans l'immédiat, aucun forage.

Le gouvernement provincial a quant à lui déclaré que la nation dénée avait amplement le temps d'exprimer ses préoccupations au sujet ce projet et que la GRC pouvait être appelée à intervenir pour tout blocage illégal.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !