•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de vélos électriques et un abonnement modulable pour BIXI

BIXI comptera 725 vélos électriques de plus pour un total de 1725, ce qui en fait la plus grande flotte au Canada.

Une dizaine de vélos BIXI bleus.

Des vélos électriques de BIXI Montréal.

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Radio-Canada

Le cabinet de la mairesse Valérie Plante a annoncé mercredi que BIXI s'est doté d'une nouvelle grille tarifaire et de 725 nouveaux vélos électriques afin de mieux répondre aux besoins des usagers à Montréal.

L'organisme à but non lucratif (OBNL) BIXI Montréal a modifié la grille tarifaire, remplaçant l'abonnement annuel par un abonnement saisonnier offert du 15 avril au 15 novembre.

La population est invitée à s'abonner dès le mois de mars, a déclaré par communiqué Alexandre Taillefer, président du conseil d'administration de BIXI Montréal. Entre le 15 mars et le 15 avril, cet abonnement saisonnier sera offert en promotion à 89 $, et passera à 99 $ par la suite.

Le coût de l'abonnement mensuel est réduit de 47 %, passant de 36 $ à 19 $. Enfin, ceux qui ne sont pas abonnés au service BIXI n'auront accès qu'à un seul produit, soit l'aller simple, offert à un coût de base minimal, puis facturé à la minute.

BIXI s'enorgueillit d'avoir la plus grande flotte électrique au Canada, fait valoir M. Taillefer, et le système est fabriqué ici, au Québec. Le service disposera de 725 nouveaux vélos électriques qui s'ajouteront au millier de vélos qui avaient été fort prisés en 2020, malgré la pandémie.

Cette année encore, BIXI propose un budget équilibré et reste un joueur incontournable de la mobilité durable à Montréal.

Une citation de :Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme et de la mobilité au conseil exécutif de Montréal

En novembre dernier, BIXI Montréal avait prévu qu'il atteindrait l'équilibre budgétaire. L'organisme attribue notamment son succès au fait que la pratique de l'exercice en plein air soit populaire pour lutter contre le stress.

Le cabinet de la mairesse Valérie Plante maintient par ailleurs l'interdiction de la location de trottinettes électriques en libre-service sur le territoire montréalais.

Ces trottinettes sans ancrage sont trop difficiles à gérer dans le contexte actuel de pandémie, dit l'administration Plante. Un retour de ces véhicules n'est toutefois pas exclu : nous restons ouverts à discuter avec les opérateurs, dit-on dans le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !