•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin de Johnson & Johnson déclaré efficace par la FDA

Des fioles et une seringue.

La pharmaceutique Johnson & Johnson a mis au point un vaccin unidose qui peut être conservé jusqu'à trois mois au réfrigérateur.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Radio-Canada

Le vaccin unidose contre la COVID-19 développé par Johnson & Johnson est sûr et efficace, selon des documents de la Food and Drug Administration (FDA), qui pourrait autoriser son utilisation aux États-Unis dès samedi.

Les laboratoires Johnson & Johnson qui ont développé ce vaccin en moins d’un an avaient annoncé en janvier que leur vaccin avait montré une efficacité générale de 72 % contre les formes de coronavirus présentes aux États-Unis et d’environ 66 % contre plusieurs variants, notamment celui d’Afrique du Sud. Plus de 44 000 personnes ont pris part à ces essais mondiaux.

Selon les plus récentes analyses la FDA, le vaccin de Johnson & Johnson a démontré une efficacité de 86 % contre les formes graves de COVID-19 aux États-Unis, de 82 % contre les formes les plus graves du variant d’Afrique du Sud et de 87,6 % contre celles du Brésil. Cela signifie qu'une personne vaccinée peut attraper la maladie, mais qu’elle aura beaucoup moins de risques d'être hospitalisée ou d’en mourir.

À la lumière de ces résultats, l’usage du vaccin de Johnson & Johnson pourrait être autorisé aux États-Unis dès samedi par le comité consultatif des experts de la FDA, qui doit se réunir vendredi pour prendre une décision finale.

Les analyses soutiennent un profil de sécurité favorable sans inquiétudes spécifiques de sécurité identifiées qui pourraient empêcher l'émission d'une autorisation d'utilisation en urgence.

Une citation de :Extrait des documents de la Food and Drug Administration

S’il devait être autorisé ce week-end, le vaccin de Johnson & Johnson deviendrait le troisième vaccin contre la COVID-19 homologué aux États-Unis après celui de Pfizer-BioNTech et des laboratoires Moderna.

Il faut dire que ce nouveau vaccin est très attendu par les autorités médicales dans la mesure où une seule dose suffit à protéger celui ou celle qui le reçoit, alors qu’il en faut deux avec les vaccins de Pfizer et de Moderna. Qui plus est, le vaccin de Johnson & Johnson n’a pas besoin d’être conservé à des températures très basses. Il peut être simplement conservé au réfrigérateur pendant au moins trois mois.

Toutefois, l'accès à cette nouvelle arme contre la COVID-19 pourrait être sévèrement limité à court terme.

Le Dr Richard Nettles, vice-président des affaires médicales américaines chez Janssen Pharmaceuticals, la branche de développement de médicaments de Johnson & Johnson, a en effet déclaré mardi aux législateurs américains que près de 4 millions de doses seraient prêtes à être expédiées après son autorisation par la FDA, ce qui est de loin inférieur aux 12 millions de doses qu'elle s'était initialement engagée à livrer avant la fin février.

Avec les informations de Reuters, et The New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !