•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projets contestés à Rimouski : le maire Parent appelle à la solidarité

Le maire de Rimouski, Marc Parent

Le maire de Rimouski, Marc Parent (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Rimouski, Marc Parent, déplore le syndrome « pas dans ma cour » qui plane actuellement sur la ville alors que des groupes de citoyens s'opposent à deux projets majeurs, soit la construction d'une garderie et d'une résidence pour personnes âgées.

En entrevue à Info-réveil, mercredi matin, le maire a dit ceci : Je souhaite que la ville de Rimouski soit une communauté et non pas 50 000 individus.

Selon lui, il est normal que des quartiers accueillent des établissements destinés aux enfants et aux aînés qui, croit-il, doivent avoir la possibilité de vieillir dans leur quartier.

Ce sont des milieux de vie qu'on veut au sein de notre ville et il est tout à fait normal d'avoir dans des quartiers accès à des garderies, accès à des résidences pour les personnes âgées.

Une citation de :Marc Parent, maire de Rimouski

Dans le cas du projet du Groupe Fari, qui projette la construction d'une résidence pour aînés sur la rue des Flandres, Marc Parent indique que la Ville est loin d'avoir donné carte blanche au promoteur.

On a énormément réfléchi à ce projet-là [...] On a demandé au promoteur d'aller refaire ses devoirs pour finalement arriver avec un projet qui, somme toute, respecte bien les règles urbanistiques, estime-t-il.

Un plan montre le bâtiment en trois dimensions.

Ce plan du projet du Groupe Fari a été présenté lors d'une présentation publique du projet qui s'est tenue pendant la séance du conseil municipal du 15 février 2021.

Photo : Ville de Rimouski

Le maire dit être ouvert à analyser l'aspect de l'augmentation de la circulation dans ce secteur, l'un des points qui préoccupent le groupe d'opposition au projet.

Par ailleurs, Marc Parent mentionne que les projets comme celui du Groupe Fari créent de la richesse foncière, ce qui permet ensuite à la Ville d'offrir davantage de services à la population tout en évitant les hausses de taxes. Ces projets de développement, dit-il, sont une bonne occasion de générer des revenus qui peuvent ensuite être réinvestis dans les services à la communauté.

Plusieurs conflits ayant eu lieu à Rimouski ont retardé des projets de développement par le passé, notamment concernant l'emplacement de la salle de spectacles, la démolition de la Grande Place, ou l'avenir de la cathédrale Saint-Germain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !