•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les terrasses pourraient rester ouvertes à Ottawa jusqu'à 2 h du matin à partir d'avril

De grandes tentes blanches au centre-ville.

Les conseillers municipaux devront se prononcer sur une proposition de laisser les terrasses ouvertes jusqu'à 2 h du matin à Ottawa (Archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

Dans un effort pour aider le secteur hôtelier à se remettre de la pandémie, la Ville d'Ottawa propose de laisser les restaurants et les bars agrandir leurs terrasses et rester ouverts plus longtemps dès le printemps.

La semaine prochaine, les membres du comité des transports du conseil municipal examineront les recommandations du personnel municipal pour permettre à la Ville de fermer certaines rues pour une utilisation élargie des terrasses, et permettre leur ouverture jusqu'à 2 h du matin.

La Ville envisage à nouveau de renoncer à la plupart des frais pour la saison 2021.

C'est une décision bien accueillie par l'industrie de la restauration, qui a été durement touchée par les règles de distanciation physique en lien avec la COVID-19 et les fermetures d'entreprises récurrentes.

Nous avons un long chemin vers la reprise , a déclaré Sarah Chown, directrice associée de Metropolitain Brasserie et présidente de la section d'Ottawa de l’Association des restaurants hôtels et motels de l’Ontario.

Elle a déclaré que l'industrie s'attend à ce que des protocoles de distanciation physique soient en place pendant un certain temps et que les restaurants aient besoin de plus d'espace pour accueillir les clients.

Des gens mangent sur une terrasse devant le pub Heart and Crown.

Une terrasse dans le marché By, à Ottawa, à l'intersection des rues Clarence et Parent

Photo : Radio-Canada / Trevor Pritchard

Tout ce que la Ville peut faire pour aider nos entreprises à fonctionner avec plus de capacité est une bonne nouvelle, a déclaré Mme Chown. Donc, que ce soit en expansion, dans la rue ou les heures prolongées sur ces terrasses, je pense que c'est important.

Elle a dit qu'il y avait aussi un facteur d'équité en permettant aux terrasses sur la propriété de la ville de rester ouvertes jusqu'à 2 h du matin, car c'est l'heure de fermeture des terrasses sur les propriétés privées.

Les conseillers discuteront et voteront sur les propositions suivantes pour la prochaine saison des terrasses qui débute le 1er avril:

  • Renoncez à la plupart des frais liés aux terrasses sur les trottoirs, les places de stationnement sur rues et les routes. Un trottoir de deux mètres pour les piétons doit être maintenu.
  • Permettre aux terrasses de rester ouvertes jusqu'à 2 h du matin, une heure plus tard que l'an dernier.
  • Permettre au personnel municipal de fermer des rues à la demande d'une zone d'amélioration des affaires (ZAC); dans les endroits où il n'existe pas de ZAC, les trois quarts des entreprises de chaque pâté de maisons concerné doivent accepter la fermeture.
  • Permettre aux détaillants de gérer des terrasses éphémères à des conditions similaires à celles des restaurants.
  • Permettre aux restaurants d'avoir un nombre illimité de sièges de café - tables de bistro à deux places généralement installées contre un bâtiment - tant que l'espace le permet.

Le marché By était un zoo

Alors que les entreprises et de nombreux clients attendent avec impatience de boire et de manger à l'extérieur, certains résidents sont préoccupés par la foule et le bruit que cela pourrait entraîner. Cela est particulièrement vrai dans le quartier du marché By, où se trouvent de nombreuses terrasses.

L'été dernier, lorsque la Ville a prolongé les espaces et les heures de terrasses jusqu'à 1 h du matin, le marché était un zoo, selon Norman Moyer, président de l’Association communautaire de la Basse-Ville.

Ça s'est transformé en un seul grand espace de fête, a-t-il déclaré. Ce n'était pas attrayant pour les résidents. Ce n'était franchement pas attrayant pour les gens qui visitaient non plus. Ils ont prétendu qu'il y aurait de la place pour les piétons dans la rue - il n'y en avait vraiment pas.

Le bruit est également un sujet de préoccupation.

Selon le rapport du personnel de la Ville, seules 17 plaintes officielles de bruit étaient liées à des terrasses sur les propriétés de la ville l’an dernier. Mais M. Moyer a suggéré que les résidents n'appellent souvent pas pour se plaindre du bruit parce qu'au moment où les agents des règlements se présentent, le brouhaha est terminé.

Il a dit qu'il n'avait presque aucune confiance dans la capacité du règlement à contrôler le bruit, à moins que les agents ne soient postés dans des endroits très fréquentés pour appliquer les règles de manière proactive.

L'industrie de la restauration souhaiterait également un règlement sur la situation, a déclaré Sarah Chown.

Nous devons aussi garder les résidents heureux, conclut-elle.

Le comité des transports, où le public peut s'exprimer sur la question, se réunit mercredi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !