•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une personne meurt de la COVID-19 et 559 contractent le virus en 24 heures

Bonnie Henry et Adrian Dix

La Dre Bonnie Henry et Adrian Dix font le bilan de la pandémie en Colombie-Britannique mardi à Victoria.

Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHUR (CBC)

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, ont annoncé que 559 personnes ont reçu un test positif de SRAS-CoV-2, le virus causant la COVID-19, en l'espace de 24 heures, tandis que la province compte 4677 cas actifs.

Une personne a également perdu la vie des suites de la maladie et 238 demeurent hospitalisées, dont 69 en soins intensifs.

Depuis le début de la pandémie, 77 822 personnes ont contracté le virus et 1336 en sont décédées. La Dre Henry a affirmé qu’aucun décès n’a été signalé dans des établissements de soins de longue durée, ce qui reflète le succès de la campagne d’immunisation dans ces centres.

Cependant, 12 éclosions demeurent actives dans ces établissements.

Multiplier les efforts de vaccination

La médecin hygiéniste en chef a par ailleurs lancé une ordonnance de santé publique qui élargit le panel de professionnels qui peuvent administrer le vaccin de la COVID-19. Il s’agit notamment des dentistes, des sages-femmes, et des infirmières retraitées.

Ces travailleurs de la santé renforceront les effectifs au cours des six prochains mois. Par ailleurs, dès lundi prochain, les autorités sanitaires présenteront une stratégie de vaccination ciblant les personnes âgées de plus de 80 ans.

La Dre Henry s’est voulue rassurante, reconnaissant que ce n’est pas toute la population qui est âgée de plus de 80 ans.

Nous ne laisserons personne pour compte. Nous vous contacterons.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

À ce jour, la province a administré 224 354 doses sur un total de 287 950 distribuées.

Des tests de dépistage des variants plus poussés

Nous sommes dans une période d'espoir de vaccination et de réalité pandémique, a déclaré Bonnie Henry. Elle reconnaît que la province fait face à la dualité d'un programme de vaccination qui prend de l'ampleur à mesure que les variants du coronavirus pénètrent dans la communauté.

C'est inquiétant, juge-t-elle de voir une augmentation de variants, surtout dans le Grand Vancouver

Pour le moment, la Colombie-Britannique examine 70 % des tests positifs concernant les variants du Royaume-Uni, de l’Afrique du Sud et du Nigéria.

Rectificatif : Une version précédente de ce texte affirmait que les techniciens pharmaceutiques pourraient administrer le vaccin en vertu du décret. En fait, ceux-ci pourront seulement le préparer. Pour la liste complète des professions touchées, consultez le décret gouvernemental (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !