•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens de Rimouski opposés à un projet de résidence pour aînés

Un plan montre le bâtiment en trois dimensions.

Ce plan a été présenté lors d'une présentation publique du projet qui s'est tenue pendant la séance du conseil municipal du 15 février 2021.

Photo : Ville de Rimouski

Des citoyens du district de Saint-Pie-X se mobilisent et demandent à la Ville de Rimouski de revoir le projet de construction d’une résidence pour aînés du Groupe Fari sur la rue des Flandres. Dans les plans actuels, l'immeuble doit compter 116 logements et 56 chambres.

Le Projet particulier de construction, de modification ou d'occupation (PPCMOI) été présenté en détail le 15 février dernier lors de la séance du conseil municipal. Le dépôt de ce type de projet est nécessaire pour, entre autres, procéder au changement de zonage nécessaire pour que le dossier aille de l'avant.

Les citoyens disposent d'une période de 15 jours pour faire connaître leurs commentaires.

À la suite de cette période de consultation publique, menée par écrit en raison de la pandémie, les dernières étapes en vue de l'autorisation de la construction de cet immeuble pourront être franchies.

Selon le maire Marc Parent, les travaux pourraient se mettre en branle au printemps, si les autorisations nécessaires sont obtenues.

Un plan de la future résidence pour aînés.

Le projet pourrait ressembler à ceci. Le bâtiment serait alors construit en quatre ailes de différents niveaux.

Photo : Ville de Rimouski

En entrevue à l'émission Même Fréquence, le porte-parole du regroupement de citoyens du quartier Saint-Pie-X, Steve Rousseau, a affirmé que le groupe de résidents souhaite demander un référendum sur ce projet.

Il ajoute qu'une pétition circule aussi pour demander à la Ville de trouver un autre site pour le futur immeuble et que 230 personnes l'auraient déjà signée.

Steve Rousseau a expliqué que la grosseur du bâtiment, qui doit compter quatre ailes dont la hauteur varie de quatre à six étages, fait partie des éléments qui déplaisent aux résidents du secteur de la rue des Flandres.

On ne s'attendait pas à une bâtisse aussi massive dans un espace vert qu'on appréciait beaucoup. [...] C'est une grosseur déraisonnable de bâtiment dans un secteur résidentiel.

Une citation de :Steve Rousseau, porte-parole du regroupement de citoyens du quartier Saint-Pie-X

Le regroupement de citoyens décrie aussi la perte d'un espace vert et l'augmentation de la circulation qu'occasionnerait une telle construction résidentielle.

Steve Rousseau reconnaît que la construction d'une telle résidence aiderait à offrir plus de logements aux personnes âgées de la région dont la population est vieillissante. C'est majeur. On le sait, mais ce n'est pas le bon choix. Ce n'est pas le bon site, soutient-il à ce sujet.

De son côté, le conseiller municipal du district de Saint-Pie-X, Simon St-Pierre, en entrevue à l'émission Même Fréquence lundi, a affirmé qu'il éprouve de l'empathie pour les résidents de la rue des Flandres.

Le conseiller admet lui aussi que la construction projetée semble de bonne ampleur pour un quartier résidentiel.

Il avoue toutefois avoir une opinion partagée quant au projet et ne se dit ni pour ni contre le projet.

Encore une fois, on est dans le "jamais dans ma cour". On a vu ça plusieurs fois depuis quelques années à Rimouski, soutient-il, en faisant notamment référence au projet de CPE sur la rue Henri-Jacob auquel s'opposent les résidents du secteur dans le district de Nazareth.

Un point jaune situe le projet sur une carte de Rimouski.

Le projet de résidence pour aînés du Groupe Fari doit prendre place à cet emplacement, sur la rue des Flandres, à Rimouski.

Photo : Ville de Rimouski

Il estime que les résidents du secteur et le Groupe Fari devraient entrer en contact pour discuter des problèmes soulevés comme la hausse possible de l'achalandage routier.

Je pense que la communication serait vraiment importante entre les résidents et le Groupe Fari.

Une citation de :Simon St-Pierre, conseiller municipal du district Saint-Pie-X

Simon St-Pierre reconnaît aussi que le problème de logement subsiste toutefois à Rimouski et il admet que l'arrivée de la résidence du Groupe Fari permettrait de régler une partie du problème, selon lui.

Ce que j'aime, c'est que les personnes âgées, au-delà de la grosseur [du bâtiment projeté] qui m'a créé un point d'interrogation, ces personnes-là vont vivre dans un quartier résidentiel avec des familles. On n'ira pas les mettre au centre-ville où ils ne peuvent pas bouger. Donc, il y a de belles pistes cyclables, de belles places pour prendre des marches, des parcs. Je pense que ça amènerait de la vie et de la diversité, conclut-il.

Le promoteur se dit ouvert à la discussion

Bien que l'ampleur du projet en fasse sourciller plusieurs, il s'agit d'une question de rentabilité pour le promoteur du projet.

Je considère que c'est un bel actif pour le quartier, pour les citoyens, de côtoyer la clientèle qui va venir y habiter. [...] On a déjà eu beaucoup d'appels de gens intéressés à habiter-là.

Une citation de :Dany Chassé, président-directeur général du Groupe Fari

Le Groupe Fari souhaite cependant trouver un terrain d'entente avec les résidents du quartier.

Je suis ouvert à rencontrer les citoyens des alentours pour s'assurer de bien harmoniser les différentes interventions qu'on aura à faire et d'encadrer les différentes démarches de développement de notre projet, soutient le président-directeur général du Groupe Fari, Dany Chassé.

La période de consultation publique par écrit se termine le 4 mars.

Avec des informations de Shanelle Guérin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !