•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leucan abolit ses directions régionales

La coordination du bureau de Leucan en A-T se fait désormais à partir de l'Outaouais

Local de Leucan Abitibi-Témiscamingue à Val-d'Or (archives)

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

La crise de la COVID-19 n’épargne pas l’organisme Leucan, qui a fait le choix d’abolir les postes de ses directions régionales, y compris celle en Abitibi-Témiscamingue.

La restructuration a été annoncée la semaine dernière dans les neuf régions desservies par Leucan.

Selon le directeur provincial Jacques Tremblay, la décision vise à adapter l’offre de services à la nouvelle réalité financière de l’organisme, tout en conservant ouverts et actifs tous les bureaux régionaux.

La COVID nous a obligés à nous asseoir et à regarder nos objectifs à court et à moyen terme, explique-t-il. On a été très impactés et ça sera sûrement encore le cas pour 2021 et même une partie de 2022. On veut assurer la pérennité de l’Association et continuer à desservir les familles, donc on a fait le choix de maintenir un seul niveau de gestion, tout en gardant un rayonnement dans toutes les régions. Cet aspect-là était non négociable.

Même si les activités traditionnelles de financement ont dû être annulées en 2020, Leucan affirme avoir pu conserver ses services auprès des familles des enfants vivant avec le cancer.

Je suis fier de dire qu’on a pu y arriver, souligne-t-il. Nos équipes ont vraiment été très agiles. On a pris le taureau par les cornes et on a trouvé de nouvelles façons de faire, autant pour nos activités philanthropiques que pour les services aux familles. On avait aussi amorcé un virage il y a quelques années qui cible davantage les dons corporatifs. La gestion de toutes nos activités devenait lourde pour nos équipes et on veut aussi réduire au maximum les coûts pour prioriser l’aide aux familles.

Jacques Tremblay assure que la restructuration n’aura pas d’impact sur l’organisation future des principales activités de Leucan. Déjà, le Défi-ski est annoncé du 13 au 21 mars, au Mont-Vidéo. Une nouvelle formule est aussi à l’étude pour le Défi Têtes rasées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !