•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà plus de 11 500 $ remis grâce aux chandails d'Uni et Brave

Un homme et une femme masqués tiennent un gros chèque dans une forêt l'hiver.

Un chèque de 5033 dollars a été remis à Marjorie Pedneault de Roberval.

Photo : Uni et Brave

L'entreprise Uni et Brave, lancée il y a quelques mois pour lutter contre le cancer, a remis ses premiers dons issus de la vente de chandails à capuchon, pour un total dépassant 11 500 $.

Un montant de 5000 dollars a été versé le 6 février à Marjorie Pedneault, une Robervaloise qui combat un cancer du sein métastatique. C’est avec un immense sentiment de fierté et avec beaucoup d’émotions que nous avons remis à une personne formidable et courageuse, une Brave, Marjorie Pedneault, la somme de 5033 $, est-il inscrit sur le compte Instagram de l'entreprise.

Un don de 3386 $ a aussi été remis le 12 février à la Fondation de la greffe de la moelle osseuse de l'Est du Québec ainsi qu'un de 3346 $ à Leucan Mauricie et Centre-du-Québec.

Le fondateur Pierre Guillemette, originaire de Saint-Félicien, mentionne que le mouvement qu’il a initié a vite pris de l’ampleur. Il a accordé une entrevue lors de l'émission de mardi de C'est jamais pareil. Les gens ont décidé d’embarquer dans le mouvement Uni et Brave. Ils sont vraiment fiers de porter littéralement les chandails d’Uni et Brave. Ils sont fiers de pouvoir contribuer positivement en donnant à des causes, comme celle de Marjorie Pedneault qui est très sensible au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais aussi Leucan et la Fondation de la greffe de moelle osseuse. C’est vraiment incroyable de voir le sentiment fort d’appartenance que les gens ont envers le mouvement Uni et Brave, a raconté le policier de la Sûreté du Québec basé à Victoriaville.

La moitié des profits liés aux ventes de chandails est remise à des causes permettant de combattre le cancer. Les modèles pour adultes se vendent 80 $ et ceux pour enfants 63 $. Les chandails sont d'ailleurs maintenant disponibles pour la première fois chez un détaillant de Saint-Félicien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !