•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centre de recherche national : la Saskatchewan s'engage à appuyer VIDO-InterVac

Le chercheur Darryl Falzarano dans son laboratoire.

Scott Moe souhaite l'appui du gouvernement fédéral pour soutenir le futur centre de recherche national.

Photo : Radio-Canada / Matthew Garand

Déterminé à vouloir aider le laboratoire VIDO-InterVac à devenir le futur centre de recherche national sur les pandémies, le gouvernement de la Saskatchewan s’engage à verser 15 millions de dollars pour soutenir le laboratoire dans son projet.

Le premier ministre Scott Moe soutient que le laboratoire a fait des percées de première mondiale et a pris un élan important dans la recherche sur les vaccins et les maladies par voie de communiqué. Il cite également les efforts déployés au cours des derniers mois dans le développement de son vaccin contre la COVID-19.

Cela ne profitera pas seulement aux Saskatchewanais, mais à tous les Canadiens, grâce à la recherche, au développement, et en fin de compte, à la production de nouveaux vaccins.

Une citation de :Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Le président-directeur général du laboratoire VIDO-InterVac, de l'Université de la Saskatchewan, Volker Gerdts, a qualifié cette aide financière du gouvernement d'essentielle pour renforcer la position de VIDO-InterVac en tant que centre national axé sur la recherche et la préparation en cas de pandémie.

Actuellement, le laboratoire de VIDO-InterVac est de niveau 3, mais désire devenir un laboratoire de niveau 4, ce qui nécessite un agrandissement pour permettre de réaliser plus d’expériences scientifiques.

Volker Gerdts a précisé que cet investissement contribuera à assurer la mise en place de l’infrastructure nécessaire pour protéger les Canadiens contre les éventuelles maladies infectieuses émergentes.

Ces investissements nous permettront de tirer parti de l’infrastructure existante, des investissements précédents, de mettre à niveau notre espace de confinement et de construire une nouvelle installation pour animaux afin de pouvoir travailler avec les animaux d’où proviennent ces nouvelles maladies.

Une citation de :Volker Gerdts, président-directeur général du laboratoire VIDO-InterVac de l'Université de la Saskatchewan

Cette contribution financière de la Saskatchewan dépend de l’engagement et de la contribution du gouvernement fédéral pour ce projet. Quelques donateurs privés ont déjà versé d’importantes contributions, dont la Ville de Saskatoon, qui a octroyé au laboratoire 250 000 $ récemment.

Nous avons parlé à tous les ministères et à toutes les personnes concernés, et les gens comprennent l’utilité de ce centre pour se concentrer sur les maladies émergentes et aider le pays à mieux se préparer aux menaces futures. =

Une citation de :Volker Gerdts, président-directeur général du laboratoire VIDO-InterVac de l'Université de la Saskatchewan

Scott Moe a écrit au gouvernement fédéral pour que celui-ci verse la somme de 45 millions de dollars de soutien et de fonds d’exploitation permanents pour ce projet.

Le centre a l’intention de fournir un hébergement essentiel pour les animaux de plusieurs espèces afin de réduire considérablement le temps nécessaire pour passer du développement de vaccins aux essais cliniques sur les humains.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !