•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les directeurs d’école en Ontario manquent de temps et de ressources

Une file de jeunes élèves qui marchent derrière un adulte dans une école.

Plusieurs directeurs d'école en Ontario doivent gérer la distanciation physique et le port du masque de leurs élèves, entre autres.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Un rapport publié mardi par l’organisme People for Education suggère que les directeurs d’école en Ontario font face à de nombreux défis en lien avec la gestion de leur établissement, et ce, depuis le début de la pandémie.

Plus de 50 % des directeurs sondés estiment que le niveau de pression sous lequel ils se trouvent n’est pas gérable dans leur situation actuelle. Ils rapportent un manque important de ressources, de temps et de communication claire des autorités.

J’ai besoin de plus de temps pour finir mes tâches. Je travaille jusqu’à minuit tous les soirs.

Un directeur d’une école virtuelle dans le Nord de l’Ontario cité dans le rapport de People for Education

Si l'on se fie au rapport (Nouvelle fenêtre) paru mardi matin, les tâches typiques des directeurs d’école n’ont pas été réduites depuis le début de la pandémie. Elles s’ajoutent donc aux tâches supplémentaires visant à assurer la santé et la sécurité des élèves et des membres du personnel éducatif.

Le rapport souligne que les directeurs d’école doivent suivre de nouvelles exigences provinciales en matière de dépistage et de comptabilisation de cas du virus dans leurs écoles. Ils assureraient également la liaison avec les bureaux de santé publique locaux ainsi que la mise en œuvre des nouvelles politiques liées à la COVID-19.

Mon personnel et moi sommes complètement épuisés. C’est comme si on s’attend à ce qu’on travaille comme en temps normal, malgré les nombreuses nouvelles directives en lien avec la pandémie.

Un autre directeur d’école du Nord de l’Ontario cité dans le rapport de People for Education

Les directeurs qui ont contribué à l'élaboration du rapport demandent plus de soutien administratif, une réduction de leur charge de travail et plus de reconnaissance, ainsi qu'une meilleure communication de la part des conseils scolaires et du gouvernement.

Le rapport inclut des réponses provenant de 1176 établissements scolaires à travers la province : 906 écoles en présentiel, 41 écoles virtuelles et 226 écoles offrant les deux modes d’apprentissage.

Basé à Toronto, l’organisme People for Education, qui a publié le rapport, a été fondé par un groupe de parents d'élèves en 1996 et dit militer pour une éducation de qualité en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !