•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise canadienne teste un traitement contre la COVID-19

Remplissage de fioles dans un laboratoire.

Le traitement EB05, créé par Edesa Biotech, bloque une réaction immunitaire au coronavirus qui remplit les poumons de liquide et prive le corps de l'oxygène dont il a besoin pour fonctionner.

Photo : Edesa Biotech

La pharmaceutique Edesa Biotech franchit une nouvelle étape dans la mise au point d’un traitement potentiel du syndrome de détresse respiratoire aiguë, la principale cause de décès attribuables à la COVID-19.

Établie à Markham, en Ontario, l’entreprise a commencé à administrer son traitement appelé EB05 aux participants d’essais cliniques au Canada, aux États-Unis et en Colombie, tous des patients hospitalisés, infectés par le coronavirus.

Nous avons travaillé d’arrache-pied pour en arriver à une option de traitement pour les patients souffrant de lésions pulmonaires associées à la COVID, affirme le Dr Par Nijhawan, PDG d’Edesa Biotech et médecin de formation.

Nous voulons rendre le traitement EB05 disponible dès que possible. Il pourra sauver des vies.

Une citation de :Par Nijhawan, fondateur et PDG, Edesa Biotech

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) peut survenir dans les cas graves de contamination par le coronavirus. En résumé, il s'agit de l'accumulation de liquide dans les alvéoles pulmonaires, ce qui empêche l’oxygène de circuler.

Cette réaction immunitaire excessive prive les organes de l’oxygène dont ils ont besoin pour fonctionner. Pour de nombreux patients, le SDRA est fatal.

Le traitement mis au point par Edesa Biotech a été conçu pour bloquer cette réaction immunitaire et réduire l’inflammation, explique le Dr Nijhawan.

Par Nijhawan, fondateur et PDG d'Edesa Biotech

Le fondateur et PDG d'Edesa Biotech, Par Nijhawan, estime que son traitement pourrait sauver bien des vies.

Photo : Radio-Canada / Greg Bruce

Il souligne que le traitement EB05 devrait être efficace peu importe la cause du syndrome de détresse respiratoire aiguë, que ce soit les souches les plus courantes de la COVID-19, un nouveau variant ou même un autre virus, comme l’influenza.

Financement fédéral de 14 M$

Ottawa a annoncé plus tôt ce mois-ci un investissement de 14 millions de dollars pour permettre à Edesa Biotech, entre autres, de fabriquer son traitement et de recruter des participants pour ses essais cliniques.

L’ensemble du projet coûtera environ 18,7 millions de dollars, estime l’entreprise ontarienne.

Ce traitement pourrait sauver la vie des personnes les plus gravement malades de la COVID-19, a affirmé le premier ministre Justin Trudeau.

Quelque 300 volontaires des trois pays participeront aux essais à double insu. La moitié d’entre eux recevra le traitement EB05 par intraveineuse, alors que l’autre moitié recevra plutôt un placebo, une solution saline sans aucun effet thérapeutique.

Ni les participants ni les chercheurs ne savent si le produit administré est le traitement ou un placebo, permettant ainsi d'avoir un avis objectif sur l'efficacité réelle du traitement étudié, explique l’infectiologue Ted Steiner, qui dirige l’essai clinique à l’Hôpital général de Vancouver.

La possibilité de réduire l’inflammation dans les poumons et d’aider les gens à guérir plus rapidement est géniale, dit-il.

L'infectiologue Theodore Steiner.

L'infectiologue Theodore Steiner dirige les essais cliniques pour le médicament EB05 d'Edesa Biotech à l'Hôpital général de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Harold Dupuis

Une étude secondaire sera menée en parallèle sur une centaine de patients aux soins intensifs considérés comme trop malades pour l’étude principale.

Le Dr Steiner estime que ce type de traitement est essentiel dans la lutte contre la COVID-19, surtout que la campagne de vaccination durera encore plusieurs mois.

Nous avons besoin de tous les outils possibles dans notre arsenal dès que possible.

Une citation de :Ted Steiner, chercheur principal de l'étude sur le traitement EB05

Il y a beaucoup d'experts qui pensent que la COVID ne disparaîtra pas complètement et qu’elle reviendra comme une maladie saisonnière avec des éclosions par endroits. Donc, se doter d’options de traitement est très important, affirme-t-il.

Une personne remplit des fioles dans un laboratoire.

La compagnie pharmaceutique Edesa Biotech a reçu un financement fédéral de 14 millions de dollars pour l'élaboration de son traitement contre la COVID-19.

Photo : Edesa Biotech

Si cette phase d’essais cliniques donne de bons résultats, l’entreprise espère obtenir une autorisation d'urgence en vue de déployer son traitement au Canada et aux États-Unis au cours de la prochaine année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !