•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

McGill annonce la reprise des cours en présentiel à l’automne 2021

Des étudiants marchent dans le campus de l'Université McGill par un jour d'hiver.

McGill a annoncé le 20 janvier avoir placé en isolement des étudiants qui avaient contracté la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

L’université montréalaise a envoyé un courriel aux membres de sa communauté mardi pour leur « confirmer que l’enseignement en présentiel reprendra à l’automne 2021 ».

À l’automne 2021, les résidences étudiantes ouvriront leurs portes, comme d’habitude, à tous les étudiants de première année admissibles qui en feront la demande, indique le courriel signé par Christopher Manfredi, vice-principal exécutif et Yves Beauchamp, vice-principal administration et finances.

Nous continuerons également de planifier le retour progressif du personnel administratif et de soutien sur les campus d’ici septembre 2021.

Christopher Manfredi et Yves Beauchamp

Nous n’avons aucune certitude quant à l’évolution de la situation sanitaire au Québec. Cela dit, nous croyons en notre capacité collective d’offrir des programmes et des services universitaires à la hauteur des attentes, tout en continuant de veiller à la sécurité de notre communauté, mentionne le courriel, qui précise que des mises à jour seront faites régulièrement.

Du côté de l’Université Concordia, on indique viser une annonce pour le mois de mai concernant le mode de présentation pour la session automne 2021.

Si les conditions de santé publique le permettent, nous envisageons un trimestre d’automne selon un modèle hybride d’enseignement à distance et en personne, indique Vannina Maestracci, porte-parole de l’université.

À l'Université de Montréal (UdeM), [...] l’automne sera une période de transition avec davantage de cours en présentiel, d’autres à distance, mais plusieurs qui prendront une forme hybride et multimodale, selon la porte-parole Geneviève O'Meara.

L'UdeM entend permettre aux étudiants d’être sur le campus de façon plus régulière, poursuit Mme O'Meara, qui espère un retour à la normale au trimestre d’hiver.

Quant à l'UQAM, les décisions à ce sujet ne sont pas encore prises, a répondu la directrice des communications, Jenny Desrochers.

Détresse chez les étudiants

La nouvelle d'un retour en classe, même hybride, sera certainement accueillie avec soulagement par plusieurs. Selon un sondage Léger commandé par l'Union étudiante du Québec et publié récemment, 81 % des universitaires vivent un niveau élevé de détresse psychologique.

Le manque de relations humaines est cité comme la deuxième source de stress, après la charge de travail accrue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !