•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver convertit deux bâtiments en refuges temporaires pour les sans-abri

L'enseigne d'Army & Navy.

L'ancienne bâtisse d'Army & Navy située au 15-27 West Hastings Street ouvrira ses portes au mois d'avril en tant que refuge. Soixante places y seront disponibles.

Photo : CBC/Ben Nelms

Radio-Canada

Dans la foulée du démantèlement en cours du campement du parc Strathcona, la province a annoncé qu'elle ouvrira deux nouveaux refuges temporaires pour les sans-abri. En tout, 120 lits seront offerts à les personnes en situation d’itinérance à compter du mois d'avril.

Ces nouveaux refuges fourniront à 120 personnes un lit et un soutien pour les aider à être en sécurité, au chaud, nourries et en vie, tandis que nous continuons à travailler avec nos partenaires pour ouvrir des logements permanents avec du soutien dans toute la ville, indique le procureur général, David Eby, par voie de communiqué.

L’un des refuges accueillera des personnes dans l'ancienne maison du célèbre grand magasin Army & Navy à compter de la fin du mois d’avril. Située au 15-27 de la rue West Hastings, elles est présentement louée conjointement par B.C. Housing et la Ville de Vancouver. Le commerce sera rénové pour accueillir jusqu’à 60 personnes.

Une photo d'époque des rues West Hastings et Carrall à Vancouver en 1966.

Les enseignes d'Army & Navy vues de l'angle des rues West Hastings et Carrall, à Vancouve,r en 1966. En mai 2019, l'entreprise a annoncé qu'elle fermait ses cinq magasins après 101 ans d'activité.

Photo : Army & Navy

L’autre refuge sera situé au 875, avenue Terminal, dans une propriété industrielle appartenant à la Ville.

Les logements temporaires qui s'y trouveront seront disponibles dès le début du mois d'avril. Le site sera rénové pour la somme de 1,8 million de dollars, financée par l'initiative du gouvernement fédéral pour les sans-abri appelée Vers un chez-soi.

Les deux lieux devraient être rénovés avant leur ouverture, et leurs résidents auront accès à des services de soutien 24 heures sur 24.

Selon un porte-parole de la Ville, aucune estimation du coût des rénovations n'est disponible pour le moment.

Des occupants du parc sommés de quitter les lieux

Pour rendre le côté ouest du parc Strathcona à la communauté, la Commission des parcs de Vancouver a notifié la semaine dernière à environ 12 occupants du campement de sans-abri qu'ils doivent quitter les lieux d'ici mercredi.

Par ailleurs, une nouvelle clôture de 2 mètres a été installée la semaine dernière pour séparer la partie principale du campement, qui abrite environ 200 personnes, du reste du parc.

En décembre, le conseil du parc avait dit qu'il s'efforcerait de faire appliquer le règlement de la Ville interdisant l'occupation du campement lorsque des lieux intérieurs auraient été trouvés pour ses occupants.

À cette époque, il était prévu d'utiliser le Jericho Hostel, à West Point Grey, et le motel 2400, rue Kingsway, comme espaces intérieurs temporaires pour abriter les personnes vivant dans le parc. L'annonce de lundi n'a fait aucune mention de projets à venir pour ces deux endroits.

Plus de logements supervisés à venir

En janvier, le procureur général, David Eby, a indiqué que la province prévoyait d'avoir suffisamment d'espaces intérieurs pour que les occupants puissent se reloger d'ici la fin du mois d'avril, ajoutant que des centaines d'unités de logement supervisé devraient être disponibles dans 12 à 24 mois.

Une centaine de logements temporaires avec accompagnement devraient ouvrir ses portes cet été et 350 autres logements sont proposés dans plusieurs endroits de la ville, selon le communiqué.

La COVID-19 a eu un impact significatif sur nos voisins les plus marginalisés, et une action collective est nécessaire pour répondre aux besoins critiques des personnes sans domicile à Vancouver, a déclaré le maire, Kennedy Stewart.

Depuis 2017, la province a ouvert 1000 nouveaux logements supervisés.

Avec les informations de Cathy Kearney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !