•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7000 doses de vaccins attendus au Bas-Saint-Laurent en mars

Des fioles de vaccin Sputnik-V contre la Covid-19 de fabrication russe

La cadence de vaccination augmentera en mars au Bas-Saint-Laurent (archives).

Photo : Getty Images / STR

Radio-Canada

La cadence de vaccination augmentera de façon substantielle au Bas-Saint-Laurent au cours des prochaines semaines.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent s'attend à administrer 7000 doses de vaccin en mars.

Il y a eu un creux de vague avec février, on n'a pas eu autant de doses qu'on aurait souhaité, mais on s'apprête à atteindre 10 000 doses de vaccinés dans notre région, a affirmé le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Leduc, en entrevue à Info-réveil.

La santé publique s'attend d'ailleurs à ce que la vaccination dans les résidences pour aînés soit terminée à la fin du mois de février.

Le gouvernement Legault a annoncé mardi après-midi que les personnes de 85 ans et plus seront vaccinées dès la semaine prochaine, grâce à la plus importante livraison de doses du vaccin Pfizer-BioNTech reçue au Canada à ce jour.

On va commencer, dans les prochains jours, par Montréal. Après, on va aller dans les autres régions, mais dès jeudi, tout le monde au Québec qui est né en 1936 ou avant, vous pouvez réserver le moment où vous allez recevoir votre vaccin. Après, par la suite, ça va débouler, 80, 70, 60 [ans], la population en général, a expliqué le premier ministre François Legault en conférence de presse.

On ignore pour l'instant à quel moment la vaccination de masse s'amorcera au Bas-Saint-Laurent.

On va avoir, en mars, un plus grand nombre de doses et on pourra aussi élargir la vaccination à d'autres clientèles.

Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent

Le Dr Leduc précise que la vaccination se fera par groupes d'âge. Des sites ont été identifiés dans la région et seront bientôt dévoilés. Lorsque la campagne sera lancée, la population sera ainsi invitée à prendre rendez-vous, par téléphone ou sur le web. Tout ça va être transmis avec de vastes campagnes de publicité, ça va être difficile de le manquer, précise-t-il.

Rappelons cependant que le gouvernement a modifié sa stratégie de vaccination et que davantage de doses seront distribuées dans les secteurs où la situation épidémiologique est plus critique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !