•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ambulanciers du Nouveau-Brunswick s'attendent à changer de syndicat

Une ambulance, en hiver, est arrêtée à un carrefour.

Un tribunal administratif doit bientôt rendre une décision sur la nouvelle classification des ambulanciers au Nouveau-Brunswick, ce qui peut les mener à changer de syndicat (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada

Une décision sur la reconnaissance de la nouvelle classification des ambulanciers du Nouveau-Brunswick en tant que professionnels de la santé pourrait être rendue par un tribunal administratif d'ici le mois de mai.

Les travailleurs paramédicaux du Nouveau-Brunswick pourraient donc bientôt quitter les rangs du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Je serais extrêmement extrêmement surpris qu'on n’ait pas une décision en notre faveur, affirme un cofondateur du comité de reclassification des travailleurs paramédicaux du Nouveau-Brunswick, André Jobin.

En 2019, le gouvernement a accepté de reclasser les travailleurs paramédicaux en professionnels de la santé. Cela signifiait que les ambulanciers passaient du SCFP au Syndicat du Nouveau-Brunswick.

Or, le SCFP s'est opposé à cette démarche, et depuis, l'affaire est devant la Commission du travail et de l’emploi du Nouveau-Brunswick. Les parties présenteront leurs derniers arguments le 24 mars.

C'était vraiment positif. On a vu que, de notre côté, notre association démontrait qu'on était professionnels. Le gouvernement était de notre côté pour démontrer qu'on avait eu des changements. L'analyse de notre travail qui a été effectuée démontrait aussi qu'on travaillait de manière autonome, qu'on avait des responsabilités immenses, que le travail avait changé, explique André Jobin.

La nouvelle classification des ambulanciers, si elle est confirmée, entraînera des changements importants pour ces derniers.

Ça va changer au niveau salarial. Ça va nous permettre aussi d'avoir des augmentations de salaire dans le futur parce que la manière que ça fonctionne avec [le Syndicat ] du Nouveau-Brunswick, il y a différents échelons, comparativement à présentement, on n’a aucun échelon, indique M. Jobin.

Pendant ce temps, le SCFP tente de négocier un nouveau contrat de travail au nom des ambulanciers, des infirmières auxiliaires et de milliers d'autres employés des hôpitaux. Il a évoqué la possibilité de recourir à la grève.

Mais les ambulanciers pourraient quitter le SCFP bien avant d'en arriver là.

D’après un reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !