•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Routes provinciales : Tracadie déplore le manque de communication avec le gouvernement

Une photo de l'entrée de Pointe-à-Bouleau, à Tracadie.

Les routes des nombreux anciens DSL de Tracadie sont administrées et entretenues par la province. En mai, elles seront sous la responsabilité de la ville, qui dit ne pas avoir les moyens de s'en occuper.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Les élus de Tracadie souhaitent toujours avoir une réunion avec le gouvernement pour régler la question du transfert de la gestion des routes.

On est rendu à une étape qu’il faut régler ça avec le ministre de la [Réforme de la gouvernance locale], le ministre des Transports et probablement le bureau du premier ministre, a lancé le maire de Tracadie, Denis Losier devant le conseil municipal lundi soir.

Denis Losier estime qu’il attend depuis trop longtemps une telle rencontre. Moi je suis en attente depuis le 2 février. Il dit être déçu que le dossier ne bouge pas plus vite.

Sur mes trois courriels : aucune réponse. On m'a suggéré de faire un coup de téléphone : aucune réponse. Moi aujourd'hui, je me demande comment on va faire pour communiquer.

Denis Losier, maire de Tracadie

Denis Losier, maire de Tracadie

Photo : Héloïse Bargain / Radio-Canada

Le maire en a profité pour écorcher au passage le député local Keith Chiasson. Il y a eu un engagement de notre député de défendre les routes, mais les élections sont passées, ça fait un bout de temps. Est-ce qu’on a eu des nouvelles? Non.

Réunion du conseil municipal de Tracadie

Les réunions publiques de la Municipalité régionale de Tracadie sont diffusées sur la chaîne Youtube.

Photo : Youtube

Denis Losier souhaite donc faire appel à la consultante Diane Carey pour qu’elle puisse organiser une rencontre avec les élus de Fredericton.

Les conseillers municipaux ont aussi demandé à ce que la consultante épaule la ville en vue de préparer leur dossier et leurs arguments pour défendre leurs points.

On va s’asseoir avec le conseil, dit Daniel Allain

Lors d'une entrevue au Téléjournal Acadie lundi soir, le ministre s’est engagé à rencontrer les élus de Tracadie. J’ai l’esprit ouvert, on va s’asseoir avec le conseil, on va s’asseoir avec le maire, a-t-il lancé.

Le conseiller Philippe Ferguson est un vétéran de la politique municipale.

Le conseiller Philippe Ferguson est un vétéran de la politique municipale.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

S'interrogeant la nécessité de faire appel à une consultante pour obtenir une réunion, le conseiller municipal Philippe Ferguson a souligné au maire Denis Losier que le gouvernement venait pourtant de montrer des signes d’ouvertures à une telle rencontre.

Je pense monsieur le maire, avec les commentaires que j’ai entendus ce soir à la télévision, qu'ils sont prêts à vous recevoir, a-t-il indiqué à la table du conseil.

Il a juste à ramasser le téléphone, répond Keith Chiasson

Le député local Keith Chiasson souligne que normalement, obtenir une telle réunion est simple pour une municipalité. Dans mon temps à Fredericton, je n’ai jamais rencontré un ministre qui a refusé une rencontre avec un maire. Ce n’est vraiment pas compliqué.

Malgré son rôle dans l’opposition, Keith Chiasson ne remet pas en question la bonne foi du gouvernement dans ce dossier. Selon lui, la balle est dans le camp de la ville. Le gouvernement attend juste ça.

Il a juste à ramasser le téléphone, appeler le ministre, faire une demande pour une rencontre et je suis certain que le ministre Allain va dire oui, lance le député.

Keith Chiasson interviewé dans son bureau

Keith Chiasson, député libéral de Tracadie-Sheila

Photo : Radio-Canada

Le député de Tracadie précise qu’il est disponible pour aider la municipalité à rencontrer le gouvernement ou faciliter une rencontre si la ville le juge nécessaire.

Je n’ai jamais eu de directives claires de la municipalité. Ce n'est pas mon rôle de dire à la municipalité quoi faire. C’est un gouvernement autonome et légitime.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !