•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : un bilan de 1428 nouvelles infections et de 8 décès au cours du week-end

Des piétons côte à côte.

En ce lundi, le bilan de la pandémie est établi sur trois jours.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

La Colombie-Britannique enregistre, depuis vendredi, 1428 nouvelles infections au virus qui cause la COVID-19 alors que la COVID-19 a tué 8 personnes de plus.

Désormais, ce sont 77 263 personnes qui ont contracté le SRAS-CoV-2 dans la province depuis que la pandémie de COVID-19 a été déclarée il y a environ un an. Un total qui comprend 1335 décès.

Lundi, le bilan de la Colombie-Britannique indique qu’il y a 4560 cas d'infections actives du SRAS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19. De ceux-ci, 223 individus sont hospitalisés dont 63 aux soins intensifs.

La campagne de vaccination progresse avec 218 726 doses du vaccin contre la COVID-19 administrées. Approximativement un quart de celles-ci sont des doses de rappel.

Par ailleurs, les autorités sanitaires signalent deux nouvelles éclosions dans les établissements de la santé : l’une à l’Hôpital général de Vancouver et l’autre à celui de Kelowna. Une nouvelle éclosion communautaire s’est déclarée à l’usine de transformation d’aliments, Grand River Foods, à Abbotsford.

Cette crise sanitaire donne du fil à retordre notamment à cause des nouveaux variants. La Colombie-Britannique recense 28 nouvelles infections causées par un de ces variants pour un total de 101. De plus, des tests sont effectués pour déterminer si deux résultats positifs au virus sont dus à un des variants.

Il est important de savoir que même si ces variants préoccupants de la COVID-19 se transmettent plus facilement, les mesures que nous prenons pour arrêter leur propagation sont exactement les mêmes que celles que nous suivons depuis le début de la pandémie.

Les autorités de la santé de la Colombie-Britannique

Que ce soit au travail, à l'école ou à la maison, ajoutent les autorités britanno-colombiennes.

Une femme et deux enfants portant des masques.

Le nouveau variant britannique continue d'apparaître dans les écoles.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Le nouveau variant du coronavirus dans les écoles

Les autorités de la santé ont intensifié le dépistage dans sept écoles de la province, six à Surrey et une à Delta, à la suite d’informations sur la présence du variant B117 (Royaume-Uni) dans ces établissements.

Lors de la conférence de presse tenue in extremis lundi après-midi, la Dre Reka Gustafson, médecin hygiéniste en chef adjointe de la santé, a déclaré que la province examine actuellement 70 % des échantillons prélevés pour les tests de dépistages ayant donné un résultat positif pour déterminer s'il s'agit d'un des variants du virus. En janvier, ce taux était de 15 %.

Parfois, lorsque nous modifions nos stratégies de dépistage, nous pouvons avoir une augmentation des détections, a déclaré la Dre Gustafson. Nous devons absolument y répondre et nous continuerons d'y répondre, a-t-elle ajouté.

Les six établissements scolaires de Surrey concernés sont les écoles primaires James Ardiel, Surrey Traditional, Woodward Hill Elementary, A.H.P. Matthew et l’École secondaire Tamanawis ainsi que l’École indépendante Gobind Sarvar. Et celui de Delta est l'École élémentaire Hellings.

Reka Gustafson en conférence de presse.

La médecin hygiéniste en chef adjointe de la Colombie-Britannique, Reka Gustafson, a fait le point sur la présence de nouveaux variants du coronavirus dans les écoles, en compagnie de la ministre de l'Éducation, Jennifer Whiteside. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms (CBC)

Renforcer le dépistage

Des tests sont en cours afin de déterminer si les variants du SRAS-CoV-2 se sont propagées dans ces écoles, selon la ministre de l'Éducation, Jennifer Whiteside. Dimanche, 35 enseignants ont subi un test de dépistage du virus. Tous les résultats se sont avérés négatifs.

Les cas dans les écoles reflètent ce qui se passe dans nos communautés. Il était donc toujours possible que nous voyions des expositions différentes dans les écoles.

Jennifer Whiteside, ministre de l'Éducation de la Colombie-Britannique

La ministre croit que le fait qu’il n’y ait pas de transmission malgré la présence de virus variants montre que les protocoles de santé et de sécurité fonctionnent quand ils sont respectés.

Ce raisonnement s’est par ailleurs observé avec le premier cas d'un variant dans l'École Garibaldi, à Maple Ridge, il y a quelques semaines, a affirmé la ministre Whiteside.

La régie de la santé Fraser a quant à elle déclaré qu'elle travaille en étroite collaboration avec les districts scolaires pour gérer les expositions. En ce moment, la province n'envisage pas le port du masque obligatoire pour tous les élèves, a précisé la Dre Gustafson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !