•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les détails du projet de l’Académie Rivier à Prince Albert dévoilés par le CEF

L'Académie Rivier vue de l'autre côté de la rue.

Les responsables et les organisations fransaskoises espèrent que l'École Valois puisse déménager à l'Académie Rivier qui est vide et en excellent état.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

L'Académie Rivier offrirait des services uniquement en français et réunirait des espaces éducatifs, communautaires, résidentiels ainsi que des commerces et des bureaux, selon le Conseil des écoles fransaskoises (CEF).

Le CEF, qui serait propriétaire des locaux, souhaite que ce projet puisse générer des revenus qui permettront à la communauté d’être moins dépendante du financement des ordres de gouvernement dans le futur.

L'organisme tient à améliorer également la pédagogie et à offrir une expérience de qualité aux élèves pour les inciter à rester dans la province, en proposant notamment une école communautaire citoyenne, selon le directeur aux partenariats et à la programmation culturelle au CEF, Denis Desgagné.

On a pensé aux jeunes, et on a pensé à la communauté et à ce qu’on laisse comme héritage, et c’est pour ça qu’on veut développer ce projet d’entrepreneuriat social.

Une citation de :Denis Desgagné, directeur aux partenariats et à la programmation culturelle au CEF

Avec ce projet, le CEF met en avant le concept d’entreprise sociale avec des centres de la petite enfance, ou encore des commerces pour l’économie, ainsi qu'avec une quarantaine de résidences, souligne Denis Desgagné.

Les surplus des revenus de ce projet seront réinjectés dans le développement de la communauté.

Une citation de :Denis Desgagné, directeur aux partenariats et à la programmation culturelle au CEF

La location des espaces pourrait rapporter jusqu’à 900 000 $ par an, selon lui.

Pour réaliser le projet, le CEF estime avoir besoin d’un peu moins de 11 millions de dollars de la part du gouvernement de la Saskatchewan, et plus de 9 millions de dollars de la part d’Ottawa.

Le CEF espère à ce sujet que le budget provincial du 6 avril prochain prendra en compte le besoin de financement du projet de l’Académie Rivier.

L'Académie Rivier de Prince Albert avec de nombreux arbres devant la façade l'établissement.

L'Académie Rivier accueillerait également une quarantaine de résidents.

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Une quarantaine de résidences

L’Académie Rivier pourrait également accueillir des locataires, affirme le CEF.

Dénommées résidences citoyennes, elles accueilleraient des étudiants ou des adultes qui s’impliqueraient dans les projets sociaux de la communauté francophone de Prince Albert et des environs.

Ces personnes pourraient s’impliquer par exemple dans les centres de la petite enfance en faisant la lecture, en faisant de la menuiserie ou encore de la soudure, affirme Denis Desgagné.

On s’intéresse aux savoirs de la communauté pour que le projet soit intergénérationnel et interculturel.

Une citation de :Denis Desgagné, directeur aux partenariats et à la programmation culturelle au CEF

L’ACF soutient le projet

L’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) affirme par communiqué soutenir le projet.

Le porte-parole de l’ACF, Marc Masson souligne que l’organisme a déjà fait des démarches auprès du ministère de l’Éducation, car il soutient que c’est le point névralgique pour que le projet puisse voir le jour.

L’organisme indique aussi offrir ses forums pour permettre aux promoteurs de faire connaître le projet au sein de la communauté.

Avec les informations d'Emmanuelle Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !