•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le VMF Winter Arts, un festival d’art virtuel tourné vers le futur

Une main tient un téléphone cellulaire dans une ruelle durant le Winter Art de Vancouver.

Trilla (Electrifly, Etats-Unis) - Situé dans l’Alley Oop, un endroit populaire pour prendre des selfies, Trilla représente la résilience et la positivité qui se trouve en nous-mêmes.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

Radio-Canada

Pour son édition 2021, le Festival des murales de Vancouver (VMF) propose 24 installations artistiques virtuelles qui sont situées principalement au centre-ville.

Un texte de Kevin McIntyre

Ces oeuvres d’art virtuelles peuvent être découvertes grâce à un téléphone intelligent et l’une des applications Instagram ou Facebook.

La représentation artistique d'une maisonnette virtuelle en réalité augmentée devant le musée des beaux-arts de Vancouver.

Blob House (iheartblob - Royaume-Uni) - Inspiré par le rôle que la réalité augmentée pourrait jouer dans l'architecture moderne. Chaque côté de l’installation porte une animation unique, lorsque visionnée en story mode sur Facebook ou Instagram.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

Pour trouver les oeuvres de ce festival, il suffit de pointer son téléphone intelligent vers un imposant mur noir sur lequel se trouve un code QR. Lorsqu'on le scanne avec nos caméras, les installations s’animent en réalité augmentée, dans nos écrans.

Une main virtuelle en réalité augmentée sort d'une borne durant le Winter Art de Vancouver.

Homeaway (Will Selviz) - (1/2) Un jumelage entre les sentiments de jugement et acceptation souvent vécus par les immigrants au Canada. Elle encourage la gentillesse envers les gens pendant ces temps d’isolation.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

Chaque installation offre une expérience interactive avec des effets sonores, de la musique, ou des personnages animés qui ont des réactions quand on touche avec un doigt.

Le spectateur, qui prend le rôle du photographe ou vidéographe, est encouragé de bien cadrer les objets virtuels dans le monde actuel pour pouvoir partager des photographies uniques sur les réseaux sociaux.

La représentation artistique d'un dinosaure virtuel en réalité augmentée est dans une ruelle durant le Winter Art de Vancouver.

Positivasaurus (Electrifly - États-Unis). L'artiste explique que les dinosaures sont mystérieux, que nous n'avons que leurs os pour les décrire. Il s’est permis d’imaginer leur peau avec des couleurs brillantes et un visage souriant.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

Un tiers des artistes représentent la population autochtone de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et du Grand-Nord, et chacun amène ses influences traditionnelles à ce nouveau genre d’expression virtuelle.

Un personnage haïda virtuel devant une borne du Winter Art de Vancouver.

Chief Supernatural Being With The Big Eyes (Ernest Swanson / Mark Illing) - Ernest Swanson continue la tradition artistique de sa famille avec l’un des 11 personnages qui représentent le calendrier lunaire des Haïdas.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

La plupart des oeuvres se trouvent au centre-ville de Vancouver, à l’exception de trois installations devant le collège universitaire Emily Carr. Le festival ressemblant à une chasse au trésor, avec des allures du populaire jeu interactif Pokemon Go, offre une carte pour dresser son propre trajet.

La représentation artistique d'un monstre virtuel en réalité augmentée sort du sol durant le Winter Art de Vancouver.

Snake (sharrrk) - L’artiste chinoise sharrrk a voulu partager son amour pour les serpents. Pour le rendre moins effrayant, elle l’a donné une peau métallique et l’a fait mordre un oeuf au lieu d’un animal.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

Des ateliers virtuels font partie de la programmation du festival afin de présenter les artistes, expliquer leur parcours dans ce nouveau domaine technologique, et également pour montrer comment la réalité augmentée peut faire tomber des barrières.

Un personnage et installation artistique virtuelle en réalité augmentée se trouve dans une rue de Vancouver.

Brainwash (kenxxooo - Japon) - Cette installation explore la transition d’objets en 2D dans une espace 3D, où le personnage trouve des morceaux de son cerveau dans une machine à laver.

Photo : Radio-Canada / Kevin McIntyre

Les organisateurs du Festival des murales de Vancouver invitent aussi les participants à partager leurs photos et vidéos de l'événement sur les réseaux sociaux, et courir la chance de gagner des cartes cadeaux pour certains restaurants de Vancouver.

Le festival se termine le dimanche 28 février.

Site web du festival : VMF Winter Arts (Nouvelle fenêtre) (en anglais)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !