•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de parc aquatique de modules gonflables sur la rivière Métabetchouane

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une simulation par ordinateur d'un parc aquatique.

Les modules aquatiques pourront accueillir 140 personnes simultanément.

Photo : Parc Octopus

Radio-Canada

Un nouveau parc aquatique devrait voir le jour à Desbiens cet été, dans la foulée d’un investissement privé de 1,5 M$. Les modules gonflables seraient installés directement sur la rivière Métabetchouane.

Evens Pelletier et Jean Simard voient grand. Camping, hébergement, jeux aquatiques et restauration sont à la base de leur projet, qu’ils espèrent voir devenir un attrait récréotouristique majeur.

Les travaux d’aménagement du parc devraient débuter dans un délai de deux à trois semaines. L'ouverture est prévue pour la mi-juin.

Un plan de modules installés sur un lac.

Les modules gonflables seront installés sur la rivière Métabetchouane.

Photo : Capture d'écran

C’est une visite dans un centre semblable ailleurs au Québec qui a donné l’idée à Evens Pelletier de se mouiller. Le parc qu'il a imaginé devrait avoir une superficie de près de 2000 mètres carrés.

La beauté de la chose, c'est que c'est un parc modulable. Chaque module est indépendant l'un de l'autre, donc on peut prendre de l'expansion presque à l'infini, si on peut dire, dépendamment de la demande. Dans le futur, on va avoir de la place pour que tout le monde puisse venir s'amuser, croit-il

Jean Simard est le propriétaire du terrain à Desbiens. Il réfléchit depuis longtemps à une façon de dénicher un concept qui trancherait avec l’offre récréotouristique actuelle au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un homme sourit devant un lac l'hiver.

Evens Pelletier a eu l’idée d’aménager des jeux aquatiques dans la région après en avoir essayé à Pohénégamook.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Quand Evens Pelletier l'a approché avec son idée, l’aménagement du Parc Octopus a lentement pris naissance.

Situé aux abords de la rivière Métabetchouane, le parc sera accessible par la route 169 et par la véloroute des Bleuets. La marina pourrait offrir une soixantaine de places pour les saisonniers et les visiteurs.

Les gens ont hâte et ils sont étonnés que ça n'existait pas encore dans la région. Les gens sont vraiment heureux que ce soit dans notre région. Je pense que ça va être très positif autant pour les gens de la région que pour les touristes, poursuit Evens Pelletier.

Un restaurant fermé et son affiche délabrée.

Le restaurant sera complètement rénové. Un bâtiment d’accueil sera construit à proximité.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Le site Internet du parc n'est pas encore opérationnel, mais déjà les promoteurs reçoivent des demandes de réservation pour le camping. Une vingtaine de terrains seraient offerts, en plus des bâtiments d'hébergement ouverts tout au long de l’année.

C'est l'ensemble des éléments qui font en sorte que les gens semblent vraiment intéressés à cette formule nouvelle, précise Jean Simard.

D'après le reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !