•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre manifestation aura lieu pour réclamer la reprise des sports

Des jeunes avec des affiches devant l'Assemblée nationale pour demander de pratiquer leurs sports.

Plusieurs dizaines de jeunes qui pratiquent des sports avaient manifesté en août devant l'Assemblée nationale (archives).

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Des athlètes, responsables d’organisations sportives, de l’éducation et de la santé s’unissent pour réclamer la reprise des sports encadrés au Québec. Une manifestation doit avoir lieu le 7 mars devant le parlement à Québec.

Cette marche est l’initiative d’Isaac Pépin, un élève de 5e secondaire, demi défensif pour l’équipe de football le Blizzard du Séminaire Saint-François.

Isabelle Charest en compagnie d'Isaac Pépin et de son père.

La ministre déléguée à l'Éducation Isabelle Charest a rencontré le jeune Isaac Pépin du Blizzard du Séminaire Saint-François, ainsi que son père.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Il n’en est pas à sa première action afin de réclamer de pouvoir à nouveau pratiquer son sport. Il a écrit au premier ministre François Legault, puis a rencontré, à la fin de septembre, la ministre déléguée à l'Éducation, Isabelle Charest et la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault.

J'aurais voulu entendre plus de positif de leur part. J'aurais voulu entendre qu'ils vont essayer de trouver des solutions pour nous faire recommencer le sport. Les jeunes sont en dépression. Il y en a qui ne s'entraînent plus, qui perdent la forme physique. Il y en a qui abandonnent totalement, affirme Isaac Pépin.

Quand on met un enfant au monde, le but premier, c'est de le chérir, de l'éduquer, de le protéger. Si ton fils arrive un soir à la maison avec les yeux dans l'eau, qu'il te regarde et qu'il te dit : "J'ai le mal de vivre". Ça ne passe pas chez nous, ajoute son père Stéphane Pépin.

Des milliers de personnes attendues

La marche doit débuter à 13 h devant l’Assemblée nationale. Les organisateurs estiment que plusieurs milliers de personnes devraient être présentes et demandent aux participants de respecter les consignes sanitaires.

Appuis

Plusieurs personnalités du monde sportif appuient la démarche, comme l’ancien boxeur professionnel Éric Martel-Bahoeli. Il est aujourd’hui entraîneur et intervenant auprès des jeunes en centre jeunesse.

Il constate les bienfaits du sport chez les jeunes.

On dirait qu'il n'y a pas de mesures concrètes qui sont prises, qui sont mises de l'avant pour que le sport puisse avoir lieu quand même. Ce n'est pas d'avoir des foules et de pouvoir assister à des matchs, c'est que les jeunes puissent avoir des buts, des objectifs. C'est primordial, affirme-t-il.

Le leader du Conseil canadien de l'industrie du conditionnement physique, Gabriel Hardy, sera aussi présent.

On est en train de démontrer que ce n'est plus juste une volonté de propriétaires de gyms. C'est rendu la population qui parle. Ce n'est pas juste une passion, c'est une nécessité. C'est curatif et démontré scientifiquement, martèle-t-il.

D'autres actions

D’autres se lèvent, parallèlement à cette démarche, afin de réclamer la reprise rapide des activités physiques et sportives.

Le fondateur de l’école de danse Studio Party Time, Guildo Griffin, a lancé un message destiné à François Legault sur la page Facebook de son entreprise.

Vous êtes en train de tuer les passions des jeunes. Moi, c’était la danse; d’autres, c’est le hockey, le football, le cheerleading. Vous mettez fin à des rêves de peut-être gagner la coupe Stanley, la coupe Vanier, de faire des championnats du monde. Monsieur le Premier Ministre, laissez-nous vivre de nos passions, réclame Guildo Griffin.

Dons au RSEQ

Isaac Pépin demande aux participants de la manifestation d’apporter un article de sport usagé. Ces dons seront remis au Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), section Chaudière-Appalaches, afin de permettre aux enfants démunis de la région de pratiquer un sport.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !