•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination en Ontario pourrait varier selon les bureaux de santé publique

Une dame âgée s'apprêtant à se faire vacciner.

Les réductions inattendues de l'approvisionnement des vaccins ont poussé l'Ontario à modifier son plan de vaccination afin de prioriser les populations les plus vulnérables. (archives)

Photo : AP / Natacha Pisarenko

Radio-Canada

Chaque bureau de santé publique de la province est chargé d'établir son plan respectif de déploiement du vaccin contre la COVID-19. Ceci signifie que la distribution et l'inoculation pourraient différer entre les 34 bureaux locaux.

Chaque plan doit être soumis au gouvernement pour approbation, a expliqué la solliciteure générale de la province, Sylvia Jones.

Si les bureaux de santé doivent suivre le plan de la province pour vacciner en premier lieu les populations prioritaires, ils peuvent également déterminer la meilleure façon de répondre aux besoins des communautés qu'ils desservent, a précisé Mme Jones.

La solliciteure générale de l'Ontario, Sylvia Jones, en conférence de presse.

La solliciteure générale de l'Ontario, Sylvia Jones

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Cela peut signifier que certains disposent de cliniques de vaccination de masse tandis que d'autres mènent une campagne de sensibilisation active auprès des personnes âgées vulnérables pour organiser les vaccinations.

Redémarrage

L'Ontario s'attend à recevoir un approvisionnement plus régulier de vaccins contre la COVID-19 dans les prochaines semaines, à mesure que se résolvent les problèmes d’approvisionnement qui en ralentissaient le déploiement.

Pour la cheffe de l'opposition Andrea Horwath, la province devrait adopter une approche plus active du déploiement local, en s'assurant notamment que tous les bureaux de santé disposent des ressources nécessaires.

Jusqu'à présent, la province s'est concentrée sur la vaccination des groupes prioritaires, qui comprennent les résidents et le personnel des foyers de soins de longue durée.

Les Ontariens de plus de 80 ans, les Autochtones d’âge adulte et les travailleurs et résidents d’autres types d’habitations collectives pour aînés ont été identifiés comme les prochains à se faire vacciner.

Au total, 569 455 doses de vaccin ont été administrées en Ontario, jusqu'à présent.

La province a recensé 1058 nouveaux cas de contaminations à la COVID-19 et 11 autres décès liés au virus, lundi.

La région de York est revenue en zone rouge, lundi, tandis que l'ordre de rester à la maison reste en vigueur pour Toronto, Peel et North Bay-Parry Sound, jusqu'au 8 mars au moins.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !