•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre décès au Manoir Belle Vue et un cas confirmé du variant dans la zone 4

L'enseigne du foyer de soins plantée dans la neige.

Le Manoir Belle Vue, un foyer de soins d'Edmundston au Nouveau-Brunswick, le 22 janvier 2021.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

Un septième résident du Manoir Belle Vue à Edmundston est décédé après avoir contracté la COVID-19, a confirmé les autorités sanitaires du Nouveau-Brunswick, lundi après-midi.

L’octogénaire avait des problèmes de santé sous-jacents, selon la santé publique. Il s’agit du 26e décès lié au virus dans la province.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, et la médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Jennifer Russell, ont offert leurs condoléances à la famille, dans un communiqué de presse.

Une seule nouvelle infection

Un seul nouveau cas de COVID-19 a été signalé lundi, sur les 428 tests de dépistage réalisés dimanche dans la province.

La personne dans la quarantaine de la région d’Edmundston a contracté le virus après avoir été en contact étroit avec un cas déjà confirmé. Elle est en isolement.

Le variant britannique dans la zone 4

Parallèlement, un cas déjà signalé dans la zone 4 a été identifié comme étant un cas du variant du Royaume-Uni. Il s’agit du sixième cas confirmé de ce type de variant dans la province.

Il y a 84 cas actifs de COVID-19 dans la province. Depuis le début de la pandémie, le Nouveau-Brunswick enregistre 1424 cas.

Deux personnes sont hospitalisées, et une d’entre elles est à l’unité des soins intensifs.

La vaccination va s'accélérer

Des séances de vaccination vont avoir lieu dans 193 établissements de soins de longue durée de la province cette semaine.

Plus de 5200 personnes recevront leur première dose de vaccins, et 1000 autres leur deuxième dose.

Jusqu'à maintenant, plus de 26 000 doses de vaccin ont été administrées au Nouveau-Brunswick et environ 11 000 personnes sont complètement vaccinées, ce qui signifie qu'elles ont obtenu deux doses.

Le Manoir Belle Vue fait l’objet d’une enquête

Depuis le 1er février, Travail sécuritaire Nouveau-Brunswick mène une enquête sur l’éclosion de COVID-19 au Manoir Belle Vue.

Sans en préciser la nature, la société de la Couronne a souligné des lacunes dans les protocoles de ce foyer de soins spéciaux.

F7D82299-1A1E-480E-8F2C-1FF0A17486C2

Les bureaux de Travail sécuritaire Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Guy R. Leblanc

Dans un échange de courriels avec CBC, une porte-parole de Travail sécuritaire, Florence Flowers, affirme qu’aucun commentaire ne sera fait sur l'enquête.

Nous sommes confiants que le Manoir Belle Vue applique les lignes directrices appropriées et que Travail sécuritaire NB, ainsi que les autres ministères, vont continuer à soutenir ses efforts pour se conformer, ajoute-t-elle.

De nouvelles infections

Lundi, deux résidents du Manoir Belle Vue ont obtenu un résultat positif à un test de dépistage, plus d'un mois après le début de l'éclosion.

Jocelyn Themens, un proche d’une résidente de l’établissement trouve inquiétant que le foyer de soins spéciaux enregistre encore de nouvelles infections.

On ne devrait plus en avoir de nouveaux cas, croit-il. Tout devrait être sous contrôle, parce que tout le monde est isolé.

Mercredi dernier, le Manoir Belle Vue a annoncé que des travailleurs de l'équipe de soutien avaient été infectés par la COVID-19, une information que le ministère de la Santé n'a pas corroborée.

Photo du bâtiment.

Le Manoir Belle Vue, le 29 janvier 2021 à Edmundston au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

De son côté, le ministère de la Santé confirme avoir offert des formations supplémentaires sur le port de l'équipement protecteur.

Lueur d’espoir, la vaccination a débuté le 1er février au Manoir Belle Vue.

La première dose pourrait protéger les résidents contre les symptômes les plus sévères, et ainsi réduire les risques de décès.

Avec les informations de Jean-Philippe Hughes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !