•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Agence de la santé publique financera une étude sur les eaux usées en Saskatchewan

Affiche indiquant l'entrée de l'Université de la Saskatchewan.

Des chercheurs de l’Université de la Saskatchewan veulent prédire les futures éclosions de COVID-19. (archives)

Photo : Radio-Canada / Courtney Markewich

Radio-Canada

Des chercheurs de l’Université de la Saskatchewan annoncent avoir reçu l’aide financière de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour mener une étude de six mois qui servira à prédire les futurs lieux d'éclosion de COVID-19.

Le financement de 137 392 $ sera utilisé pour surveiller les eaux usées de la ville de Saskatoon et de cinq communautés autochtones. Les chercheurs vont tenter d'analyser la concentration de COVID-19 se trouvant dans les excréments de la population.

Une méthode qui serait efficace, selon l’équipe de recherche, car les personnes infectées commencent à excréter le virus dans les 24 heures suivant l'infection, alors que les symptômes ne peuvent apparaître que 5 jours plus tard.

Selon le spécialiste en écotoxicologie John Giesy, les données recueillies permettent aux communautés de mieux se préparer.

Même quelques jours d'alerte dans les communautés peuvent être essentiels pour se préparer, en particulier quand il s’agit des variants qui évoluent rapidement, peut-on lire dans un communiqué de presse.

Des analyses conduites précédemment par une équipe de recherche de l’Université de Regina ont déjà correctement prédit des éclosions dans la capitale provinciale. De son côté, l'étude prévoyait déjà une augmentation des cas dans la ville de Saskatoon.

Pour cette nouvelle étude, l’équipe utilisera des échantillons de l'usine de traitement des eaux usées de Saskatoon trois jours par semaine pendant 27 semaines et transmettra leur analyse des données aux autorités sanitaires.

Cette démarche pourrait offrir aux autorités sanitaires un avertissement d’une semaine sur de futures éclosions, voire de futures épidémies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !