•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des syndiqués manifestent devant le bureau d’Andrée Laforest

Des manifestants brandissant des pancartes.

Les membres du syndicat CSQ sont d'avis que le premier ministre, François Legault, et la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, sont de mauvaise foi dans le cadre des négociations entourant le renouvellement de leur convention collective.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Radio-Canada

Des membres de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ont manifesté, en fin d’avant-midi, devant le bureau de circonscription de la députée de Chicoutimi et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest.

Quelques dizaines d’enseignants, de professionnels et d’employés de soutien oeuvrant dans le domaine de l’éducation et regroupés sous l’égide de la CSQ ont convergé vers le bureau de la ministre pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme de la mauvaise foi de la part du premier ministre François Legault et de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Ils réclament de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires.

Depuis la fin de 2019, nous avions déposé nos demandes sectorielles et intersectorielles et le gouvernement avait lui aussi déposé son cadre financier. En mars 2020, on s’est retrouvés en pandémie et le gouvernement nous demandait de faire un blitz de négociations pour les conditions de travail du personnel de l'État. Ça a fait en sorte qu’en avril 2020, nous avons déposé de nouvelles demandes et plusieurs mois après avec un gouvernement qui n’a pas répondu , a fait valoir Yvan Bilodeau, président du syndicat régional du personnel de soutien scolaire et porte-parole régional de la CSQ

Des manifestants tenant des affiches et des ballons devant le bureau d'Andrée Laforest.

Des syndiqués membre de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ont manifesté devant le bureau de circonscription d'Andrée Laforest lundi.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Des syndiqués des quatre coins de la région ont pris part à l’activité de mobilisation.

On est venus ici manifester devant les bureaux de la ministre Laforest pour qu’elle puisse passer le message à ses collègues pour que les négociations se règlent. Ça va faire bientôt un an qu’on est sans contrat de travail. On est les moins bien payés en tant qu’enseignants au Canada. On demande la rémunération, mais on veut que les choses s’améliorent dans les classes , a expliqué France Lapierre, du Syndicat de l’enseignement Louis-Hémon, au Lac-Saint-Jean.

D’autres manifestations auront lieu partout en province cette semaine. Le syndicat envisage des moyens de pression plus musclés s’il ne reçoit pas l’écoute souhaitée.

La ministre Laforest n'était pas présente à son bureau lors de la manifestation.

D'après les informations d'Arianne Béland

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !