•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rivière-du-Loup réserve 150 000 $ pour des projets citoyens

L'hôtel de ville de Rivière-du-Loup. Encore un peu de neige sur le terrain à quelques jours du printemps.

La ville de Rivière-du-Loup invite ses citoyens à soumettre des projets qu'ils voudraient voir réaliser en 2022 à l'occasion de son premier budget participatif (archives).

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

La Ville de Rivière-du-Loup lance son premier budget participatif et invite ses citoyens à soumettre des projets qui pourraient voir le jour en 2022.

Le conseil municipal a réservé une somme de 150 000 $ pour des projets qui seront sélectionnés par les citoyens eux-mêmes à la suite d’un vote par internet.

Les Louperivois ont jusqu’au 4 avril pour soumettre un projet par le biais d’une plateforme web créée à cet effet. Le projet qui aura récolté le plus de votes du public sera concrétisé.

La somme dépensée sera ajustée selon le montant nécessaire à la réalisation du projet. Ainsi, si les 150 000 $ prévus pour l’année 2022 ne sont pas totalement dépensés, d'autres projets pourraient également voir le jour.

La plateforme web de la Ville de Rivière-du-Loup où les citoyens peuvent soumettre leurs idées.

La plateforme a été mise en ligne le 22 février.

Photo : Capture d'écran

Un comité de pilotage accompagnera les citoyens afin de s’assurer que les projets imaginés respectent certains critères et règlements en vigueur. Le comité, formé d’élus, de citoyens et de fonctionnaires, a été formé en 2019.

Grâce au budget participatif, la mairesse Sylvie Vignet souhaite que les citoyens se rapprochent de la prise de décisions du conseil municipal. Elle indique que c’est aussi une façon pour la Ville d’avoir une meilleure idée des attentes des citoyens et de modeler ses priorités.

La mairesse espère que le budget participatif amènera les Louperivois à s’intéresser davantage à la politique municipale.

Des fois, on lance en l’air : ''Ah ce serait le fun d’avoir telle chose'', mais quand vient le temps de l’appliquer, de calculer combien ça va coûter et combien de temps ça va prendre à installer dans une ville, on se rend compte que ce n’est pas si simple. Je pense qu’il y a un volet éducatif et informatif à ça, décrit-elle.

50 000 $ alloués chaque année

La Ville de Rivière-du-Loup s’engage à verser 50 000 $ chaque année au budget participatif. Les fonds proviennent du programme triennal d’immobilisation, ce qui oblige les citoyens à proposer des projets d’immobilisation. Par exemple, un parcours d’hébertisme aménagé dans un parc, ou encore, un livre interactif. La Ville invite les citoyens à user de créativité.

Benoît Ouellet, directeur du Service loisirs, culture et communautaire à la Ville de Rivière-du-Loup, n’écarte pas la possibilité d’ajuster le montant alloué au budget participatif au fil du temps.

Est-ce que l’enveloppe sera plus grosse ou plus petite puisque les projets seront plus modestes ? Après cette première année d’expérience, on pourra évaluer notre démarche et revoir de quelle façon on va procéder dans les prochaines années, mentionne-t-il.

Le projet qui aura reçu la faveur du public sera connu le 7 septembre et sera réalisé d’ici la fin de l’année 2022.

Par ailleurs, l’idée d’un budget participatif est née d’une initiative du Parti citoyen de Rivière-du-Loup.

La Ville de Rimouski a une initiative similaire depuis 2017 et accorde un budget participatif une année sur deux.

La Ville de Matane a été parmi les premières à mettre en place ce type de budget, en 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !